Schumacher : Les débutants n’ont pas assez de temps pour grandir en F1

Il rejoint les propos de Gene Haas à ce sujet

Recherche

Par Paul Gombeaud

9 décembre 2022 - 11:04
Schumacher : Les débutants n'ont (...)

Mick Schumacher, qui ne sera pas présent sur les grilles de départ la saison prochaine, estime que les temps sont durs pour les débutants en Formule 1, ceux-ci n’ayant pas suffisamment de temps pour se développer dans la discipline.

L’Allemand a perdu son baquet au profit de Nico Hülkenberg pour la saison 2023, Haas F1 ayant préféré misé sur l’expérience après avoir donné sa chance à des débutants depuis deux ans.

Gene Haas, le fondateur de l’équipe américaine, se rangeait ainsi derrière les propos de Günther Steiner pour justifier le départ de Schumacher : "Ce sport ne permet pas d’avoir des pilotes débutants, cela coûte trop cher."

"Je pense que Mick possède beaucoup de potentiel, mais il nous a coûté une fortune avec ses crashs et nous ne pouvons simplement pas nous le permettre."

Et Mick Schumacher d’être d’accord avec son ancien patron : "Il a raison à ce sujet," a-t-il déclaré cette semaine.

"La Formule 1 est un sport dans lequel vous devez vous pousser à la limite. Pour la trouver, vous devez parfois la dépasser."

"Dans ce milieu, beaucoup de personnes affirment qu’il faut trois ans à un jeune pilote pour s’adapter. Je suis d’accord avec ça. La Formule 1 est d’un tout autre calibre que les autres catégories dans lesquelles j’ai piloté par le passé."

"Dans les formules de promotion, il n’y a aucun développement chez les équipes, vous ressentez ainsi très clairement vos progrès en tant que pilote. Tandis qu’en F1, chaque équipe se développe. Nous avons apporté un gros package aérodynamique cette année, mais les autres équipes plusieurs."

"Je me sentais tout de même de plus en plus à l’aise à chaque fois que je montais dans la voiture. On peut aussi voir cela comme une tendance positive."

Schumacher admet qu’il lui a fallu plusieurs courses pour tirer le meilleur parti de sa voiture.

"Avec le recul, mon approche était probablement mauvaise avec la VF-22. Kevin (Magnussen) n’avait rien à perdre, moi si... Nous nous sommes perdus avec la configuration et les réglages de la voiture au début, mais nous avons ensuite compris assez rapidement et pris les bonnes décisions. Nous avons recommencé à zéro. Depuis le GP du Canada, j’ai eu une voiture qui me convenait et que nous n’avons cessé d’améliorer."

Schumacher était sur la bonne voie pour inscrire ses premiers points de la saison à Montréal lorsqu’il a abandonné sur un problème technique. Il a tenu sa promesse en prenant des points lors des deux courses suivantes, mais n’est pas revenu dans le top 10 pendant le reste de l’année.

Les équipes de F1 semblent donc manquer de patience à l’égard des débutants : "Oui, c’est possible. Bien sûr, je ne sais pas comment les autres débutants ont été traités et je ne peux parler que de mon expérience. j’avais besoin de temps."

Schumacher affirme ne pas avoir été atteint par la pression

D’autant que pendant plusieurs mois, Schumacher a dû composer avec la pression de savoir qu’il n’était plus l’option n°1 de Haas F1 pour 2023. Mais il affirme ne pas avoir été trop atteint par cela : "Pas vraiment. Je ne pouvais que faire de mieux en course. L’équipe savait ce dont j’étais capable."

L’Allemand n’a pas non plus été affecté par la demande Haas F1 de terminer bien plus souvent dans le top 10, ce qu’il est parvenu à faire à deux reprises en 2022 : "Ca n’a pas augmenté la pression. Les points étaient un objectif pour nous tous."

"Nous avons eu quelques opportunités d’en obtenir, mais malheureusement, il y a aussi eu des raisons qui ont fait que ce n’est pas arrivé plus souvent. Nous aurions marqué davantage de points si certaines situations avaient tourné différemment."

"C’est décevant d’une certaine manière, car je pense avoir fait du bon travail cette année. Mais l’équipe a pris une décision et je dois la respecter. Je dois maintenant me concentrer sur l’avenir."

L’avenir, justement, pourrait être un poste de réserviste chez Mercedes F1 selon certaines rumeurs. Pour Schumacher, le plus important est en tout cas de garder un pied dans le paddock la saison prochaine.

"Le plan A a toujours été de rester en Formule 1, je regarde donc les options dont je dispose. J’espère que je choisirai la bonne. J’adorerais donner tort à tous ceux qui n’ont pas cru en moi. Je sais ce dont je suis capable et je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas réussir en F1."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos