Schumacher : Il y a ’toujours de la pression’ en F1

"L’objectif est toujours de s’améliorer et devenir meilleur"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 août 2022 - 10:46
Schumacher : Il y a 'toujours (...)

Mick Schumacher dispute sa deuxième saison avec Haas F1. Le pilote allemand n’est pas sur la liste de Ferrari, mais il révèle qu’il serait heureux de pouvoir montrer à ses employeurs quel est son niveau, s’il venait à être appelé par la Scuderia.

"Oui" a répondu Schumacher. "Je veux dire, nos voitures ne sont pas les mêmes, mais elles sont similaires. J’ai grandi avec Ferrari essentiellement depuis 2019 et je sens que je comprends toute la procédure. Je serais plus qu’heureux d’entrer en jeu et de leur montrer ce que j’ai."

Schumacher espère pouvoir encore courir contre des pilotes très performants et expérimentés, comme ce fut le cas en Grande-Bretagne, lorsqu’il a lutté avec Max Verstappen dans les derniers tours de course.

"Je ne sais pas combien de temps ils vont courir, je suis sûr que Max va courir encore quelques années, et c’est bien de savoir comment il aborde les combats à deux et les batailles en tête-à-tête. C’est une grande expérience et j’espère que j’en aurai beaucoup plus à l’avenir."

Après avoir enfin débloqué son compteur de points, Schumacher ne pense pas s’être débarrassé de la pression : "Je pense que la F1, c’est toujours de la pression. Vous êtes aussi bon que vos dernières courses, donc pour le moment, je suis satisfait. Mais aussi, je comprends qu’il n’y a pas de temps pour se reposer."

"Il s’agit toujours d’essayer de trouver un nouvel élément de performance et nous essayons toujours tout ce que nous pouvons pour rendre notre voiture plus rapide, que ce soit du côté des réglages ou du côté opérationnel. L’objectif est toujours d’essayer de s’améliorer et de devenir meilleur, et d’atteindre des positions encore meilleures."

Une relation positive avec Steiner

Le pilote allemand est satisfait de travailler sous les ordres de Günther Steiner, avec qui il parvient bien à communiquer depuis son arrivée en Formule 1 : "Tout le monde a sa propre personnalité et Günther a un style de travail très particulier."

"En fin de compte, il s’agit encore une fois de la pression et parfois, je suis plus performant sous pression. C’est quelque chose qui est en fait assez positif, parce que si vous êtes dans la lutte pour le championnat, vous avez de la pression."

Schumacher confirme que son patron ne prend pas plus de pincettes en privé qu’il n’en prend pour discuter devant la presse : "Je dirais que oui. Il fait probablement partie des gens qui ont très peu de filtres et qui disent ce qu’ils pensent."

"C’est toujours quelque chose auquel vous devez vous adapter. Je n’ai pas eu ça avant, donc c’est quelque chose de nouveau pour moi, et j’ai dû apprendre à le gérer - j’ai l’impression que c’est ce que je fais."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos