Schumacher furax contre Haas F1 et la non-consigne à Magnussen

‘Je lui sauvé son c…, je ne comprends pas’

Recherche

Par Alexandre C.

9 juillet 2022 - 19:04
Schumacher furax contre Haas F1 et (...)

Les bisbilles ne sont pas qu’entre les pilotes Ferrari ce samedi en Autriche. Chez Haas aussi, le ton est monté.

En effet, poursuivi par Lewis Hamilton, Mick Schumacher voulait que Kevin Magnussen recule pour lui donner le DRS.

La consigne d’équipe, non-suivie, et même non-passée à Magnussen, aurait-elle permis à Mick Schumacher de rester dans le top 8 ? Quoiqu’il en soit, le pilote Haas apparaissait fort remonté devant les caméras après le Sprint. D’autant plus qu’il estimait avoir un meilleur rythme que son coéquipier.

« Je pense que c’est quelque chose dont il faut discuter, mais évidemment la bataille avec Lewis était amusante, mais en premier lieu, cela n’aurait pas dû arriver. D’une certaine manière, j’étais un peu plus rapide, donc... »

Et quand on lui demande s’il estime qu’avec son rythme, Mick Schumacher aurait mérité une consigne d’équipe plus tôt dans la course pour passer Kevin Magnussen, Mick Schumacher répond : "Oui."

« C’était faisable sans perdre trop de temps, je l’ai demandé plusieurs fois. »

Mais Mick Schumacher confirme aussi que Haas a refusé de passer cette consigne... Pourquoi donc ?

« C’est quelque chose que je dois comprendre » lance Mick.

« Je lui ai sauvé son cul de l’attaque de Lewis, j’espérais qu’il reculerait, ce qui n’est pas arrivé. Je me suis donc retrouvé vulnérable, sans DRS. »

« Je savais que ça allait être difficile [de résister à Hamilton], surtout quand mes pneus se sont usés. Mais j’ai senti que ses pneus n’étaient plus en très bon état. »

« J’avais donc bon espoir de pouvoir revenir. Mais alors, oui, évidemment, il a récupéré ses pneus et mes pneus n’ont pas fait de même et j’étais toujours attaqué par Valtteri [Bottas] derrière. »

« D’une certaine manière, ce n’était probablement pas nécessaire, parce que je pense que j’avais plus de rythme pour être devant. »

« Donc, il faut voir, peut-être pour ma compréhension, pourquoi nous n’avons pas changé de position. »

« Parce que je sentais que je pouvais probablement attaquer Esteban [Ocon] devant [pour la sixième place]. »

« C’est assez incroyable de se battre avec Mercedes et une Red Bull. Encore une fois, je pense qu’il y avait plus que ça à faire. »

Mick Schumacher est aussi sous enquête comme presque la moitié de la grille, pour des communications radio durant le tour de formation... Pas son coéquipier !

« Nous verrons. Il y a une chose à laquelle je pense, c’est que j’ai fait un burnout et j’étais devant Kevin, mais je l’ai laissé passer. A part ça, je ne sais pas vraiment si j’ai fait quelque chose de mal. Je ne pense pas. Peut-être que je n’étais pas en position, encore une fois. »

Magnussen confirme ne pas avoir reçu de consigne

La version de Magnussen confirme qu’en effet, le pilote Haas n’a pas reçu de consigne d’équipe. Il se satisfaisait surtout d’une bonne 7e place qui lui permet d’inscrire deux points.

Pour le coup, Mick Schumacher a donc plus de choses à reprocher à son équipe - et rien à Kevin Magnussen qui ne pouvait pas savoir.

« Je ne peux évidemment pas entendre ce que Mick dit. »

« Mais vous savez, c’est un grand jour pour nous. Nous avons obtenu deux points, nous partons en 7e et 9e position pour la course principale de demain. On ne peut vraiment pas être déçus. »

« Je pensais que nous avions un problème ce matin. Le rythme ne semblait pas bon et l’équilibre ne semblait pas bon. Alors nous avons fait quelques changements, mais nous sommes limités à cause du Parc Fermé. »

« L’équilibre est revenu et nous avons trouvé beaucoup de rythme depuis ce matin, donc je suis très heureux. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos