Formule 1

Schumacher devance largement un Mazepin qui fait encore parler de lui…

Le Russe accusé par Giovinazzi d’un dépassement dangereux

Recherche

Par Alexandre C.

17 avril 2021 - 16:57
Schumacher devance largement un (...)

Mick Schumacher ne pouvait être flamboyant dans une Haas si peu performante, mais le champion de F2 a été solide et constant ce samedi en qualifications à Imola.

18e, il n’a fini qu’à un dixième de l’Alfa Romeo d’Antonio Giovinazzi et a surtout collé quasiment cinq dixièmes à son coéquipier, ce qui, sur un tracé aussi court, est une petite claque pour Nikita Mazepin.

Et encore, le pilote allemand aurait pu mieux faire sans une erreur qu’il reconnaît volontiers.

« Je poussais beaucoup plus, mais malheureusement j’ai perdu la voiture à la chicane de Variante Alta - je pense qu’il y avait un ou deux dixièmes de plus à aller chercher. Mais la bonne chose est que nous savons que nous pouvons nous améliorer. Nous avons vu des progrès depuis Bahreïn, donc je suis vraiment heureux de voir ça pour nous. »

« Nous allons attendre et voir ce qui se passe demain dans la course - les longs relais sont toujours un jeu différent, vraiment. Il est difficile de bien lire ce qui s’est passé pendant les essais libres, tout le monde essaie différentes choses et réglages. Je suis conscient de la façon dont Bahreïn s’est déroulé, donc je vais en tenir compte ce week-end. Je suis impatient de reprendre le volant demain. »

Nikita Mazepin s’est lui de nouveau distingué, en mal. Il est sorti dans les graviers durant sa première tentative. Il a ensuite dépassé de manière agressive Antonio Giovinazzi (sur la ligne droite de départ, en profitant de l’aspiration) pour avoir l’avantage de la position de piste, comme si nous étions dimanche après-midi et non samedi...

Avec 5 dixièmes de retard sur Mick Schumacher, il paie ses erreurs des essais libres. Il accuse d’ailleurs les autres voitures d’avoir pu faire baisser ses températures de pneus en le ralentissant...

« Ces séances de qualification ne manquent pas de vous apporter quelque chose de nouveau. Nous nous attendions évidemment à avoir une séance propre, nous avions notre plan de roulage, et puis quelque chose se passe au début et vous avez soudainement moins de temps [sortie dans les graviers]. Le stress vient s’ajouter à l’excitation. Il était difficile d’obtenir le meilleur temps au tour car la piste était très froide aujourd’hui et il était important de faire monter la température des pneus. Pour cela, vous devez aller vite, et évidemment les autres voitures ralentissaient. »

« Il s’est passé beaucoup de choses, mais c’est une courbe ascendante jusqu’à présent dans ma carrière, donc je suis heureux de cela. Je pense que nous tirons le meilleur parti de la voiture et que nous construisons de bonnes bases. »

Et que peut dire Nikita Mazepin sur l’incident avec Antonio Giovinazzi ? N’a-t-il pas de nouveau enfreint l’étiquette des pilotes de F1, comme en qualifications déjà à Bahreïn ?

N’attendons aucun regret du pilote russe, hélas fidèle à sa caricature pour le moment…

« En F1, c’est un peu difficile car il y a 20 voitures, évidemment en Q1, ce qui est notre situation pour le moment. Tout le monde sort en même temps et la piste n’est tout simplement pas assez grande pour nous tous.

« Nous avons eu cette discussion sur le gentlemen’s agreement et évidemment je n’avais pas de problème avec ça. Mais quand il y a trois secondes au chronomètre, c’est soit vous partez, soit vous devez boxer, et vous devez passer la ligne d’arrivée en premier. »

« Donc je ne pense pas qu’il y ait un problème avec ça. Je suis ici pour faire mes tours et, vous savez, nous sommes tous dans le même monde. »

« La voiture est juste un peu difficile à conduire pour être constant. Mais en dehors de tout cela, vous savez, c’est la réalité. Je pense qu’en tant qu’équipe, nous travaillons très bien. Moi et mon coéquipier [Mick Schumacher] donnons tous deux un feedback très similaire. Et je pense que nous extrayons le meilleur de ce qu’il y a pour l’instant, et que nous construisons une bonne base. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, avait l’air étrangement satisfait. Il est vrai que l’Alfa Romeo n’était pas très loin de Mick Schumacher...

« Même si le résultat ne semble pas génial, je pense que nous avons fait de bons progrès ce week-end. Les EL3 étaient vraiment bons. Je pense que tout se met un peu en place pour nous. En qualifications, nous n’étions pas trop loin des voitures qui nous précédaient, ce qui est encourageant. Par rapport à Bahreïn, nous avons vu que nous avons fait des progrès parce que, je ne dirais pas que cette séance de qualification a été confuse, mais elle a été assez mouvementée avec des choses comme le drapeau rouge et ainsi de suite. »

« Après cela, les gars se sont bien adaptés et ont fait leur travail. Il s’agit d’acquérir de l’expérience et la prochaine fois, ce sera encore mieux. En ce moment, ils acquièrent beaucoup d’expérience dans différentes situations, dont ils ont besoin - ils seront mieux préparés après avoir traversé ces épreuves. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less