Formule 1

Schumacher a défendu Todt en 1996 : ’Si Jean part, je pars’

Le Français a défendu son pilote un an plus tard

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 septembre 2020 - 12:56
Schumacher a défendu Todt en 1996 : (...)

Jean Todt a été à l’origine de la construction de Ferrari telle qu’elle était à la fin des années 90 et au début des années 2000, et a fait de Michael Schumacher la pièce centrale de son projet, réussissant à convaincre l’Allemand que la dynamique qu’il insufflait au sein de la Scuderia était la bonne.

Et celui qui était double champion du monde de F1 à ce moment-là lui a rapidement rendu sa confiance, en défendant Todt, qui était chahuté par la présidence de Ferrari, consécutivement à plusieurs pannes subies par lui et Eddie Irvine.

"C’était durant la saison 1996, après plusieurs abandons, il y avait une pression pour que je parte" se souvient Todt. "Mais Michael a dit ’si Jean part, je pars’. Ils ne voulaient pas qu’il parte. Ils étaient plus indifférents à mon sujet mais Michael a été clair sur ses commentaires et je suis resté."

"J’étais très surpris que Ferrari me veuille. Ferrari avait toujours eu un leader italien. J’étais dans une entreprise où je progressais et je savais que j’avais un futur à long terme. C’était un risque d’aller chez Ferrari et j’avais un risque d’être viré après seulement deux saisons."

Jean Todt se remémore les discussions avec Schumacher, lorsqu’il en avait fait sa cible prioritaire pour 1996. Les deux hommes étaient accompagnés de leur représentant respectif, et les négociations ont rapidement abouti.

"Ma première vraie rencontre pour discuter du contrat était à la fin du mois de juillet 1995, dans un hôtel de Monte Carlo. J’étais là-bas avec l’avocat de Ferrari, Henry Peter, le manager de Michael Willi Weber et Michael."

"Nous devions sans cesse changer de chambre car l’hôtel était plein. Finalement, on a terminé dans l’appartement de Michael et c’est là que l’on a signé l’accord pour qu’il rejoigne Ferrari en 1996."

Après une saison 1996 difficile mais marquée par une première victoire, Schumacher a joué le titre en 1997 jusqu’à l’abandon de Jerez, après une tentative de contact avec Jacques Villeneuve, dans l’espoir de faire abandonner le Canadien.

Exclu du classement du championnat de la saison 1997, Schumacher a évidemment subi les foudres des dirigeants de Ferrari, mais a pu compter sur Jean Todt : "Son émotion ne lui permit pas de devenir champion, mais il m’avait protégé en 1996 donc je l’ai protégé à ce moment-là."

Trois ans plus tard, les deux hommes célébraient ensemble leur premier titre au soir du Grand Prix du Japon 2000 : "J’ai dit à Michael que nos vies ne seraient plus jamais les mêmes. C’était le moment le plus important de ma carrière chez Ferrari. Nous voulions tellement continuer à gagner qu’on s’est vite concentrés de nouveau. Nous voulions gagner davantage."

Et ils y sont parvenus, puisque Schumacher et Ferrari ont raflé les titres pilotes et constructeurs en 2001, 2002, 2003 et 2004. Outre le fonctionnement parfait de Ferrari à l’époque, Todt se souvient de la manière dont son pilote avait fédéré l’équipe autour de lui.

"Michael était très talentueux, très impliqué, mais il aimait être proche de l’équipe. Il jouait au foot avec eux, il les invitait pour une pizza, il était aimé car il était normal. Et tout ce qui s’est passé au fil des années a créé une forte amitié avec moi, elle durera longtemps et elle a largement dépassé notre époque commune chez Ferrari."

Seize ans après le dernier titre de Schumacher, Ferrari n’a remporté qu’un championnat pilotes et deux titres constructeurs, et vit en 2020 une de ses saisons les plus difficiles depuis plusieurs décennies. Mais Jean Todt ne veut pas tirer sur l’ambulance.

"J’ai mes sentiments privés au sujet de ce qui se passe, mais c’est une chose que je ne peux pas dire en public. Je respecte le niveau de l’équipe, et je respecte le fait qu’il soit très compliqué d’être compétitif. Mercedes peut être admirée, mais les autres doivent se mettre un coup de pied au cul pour leur les défier."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less