Sargeant ou Piastri ? Le dilemme qui donne la migraine à Capito

Sargeant peut-il priver Piastri d’un volant Williams F1 en 2023 ?

Recherche

Par Alexandre C.

23 juillet 2022 - 12:56
Sargeant ou Piastri ? Le dilemme (...)

Qui prendra la place, de plus en plus menacée apparemment, de Nicholas Latifi chez Williams l’an prochain ?

Du côté d’Alpine, Laurent Rossi a estimé aujourd’hui même que le jeune pilote de son programme sera titulaire en F1 l’an prochain, plus probablement sous forme de prêt : on pense donc à Williams.

Mais Williams a aussi un jeune pilote prometteur dans ses rangs et surtout, de sa propre académie : Logan Sargeant. L’Américain monte en puissance en F2 – il a signé une nouvelle pole au Paul Ricard lors du meeting de la série junior, après une série de deux victoires. Sargeant est d’ailleurs deuxième du championnat actuellement.

Oscar Piastri serait un excellent choix pour Williams, mais forcément temporaire puisqu’Alpine récupérerait son pilote d’ici un ou deux ans. Sargeant présente l’avantage d’être donc un pilote Williams, même s’il n’a pas remporté encore de séries juniors en Europe.

Que faire alors ? Sargeant peut-il menacer Piastri ?

Le PDG de Williams a un problème de riche, et il en est tout d’abord presque heureux.

« Ce serait un mal de tête formidable à avoir, n’est-ce pas ? »

« J’en ai eu de pires ! Bien sûr, nous sommes impressionnés, c’est sa [Sargeant] première saison en F2 et nous n’avons pas mis de pression sur lui, il a donc le temps de se développer. »

« Et il nous a vraiment impressionnés par la rapidité avec laquelle il s’est familiarisé avec la voiture, la gestion des pneus et ses résultats. »

« La façon dont il a obtenu la pole hier était vraiment impressionnante et il sera dans une voiture de Formule 1 à l’avenir, j’en suis absolument convaincu. »

Capito a aussi estimé que donner une séance obligatoire d’EL1 cette année à Sargeant serait une « évidence », après avoir donné pourtant une séance à Nyck de Vries plus tôt - un pilote Mercedes.

L’intérêt de Williams à moyen terme ne serait-il pas donc de récupérer un pilote lui appartenant pour prendre le temps de faire grandir ? Mais l’expérience George Russell (prêté par Mercedes pendant trois ans) n’a-t-elle pas aussi été concluante pour autant pour Grove ?

Capito réfléchit à ce dilemme...

« Nous avons plusieurs options et c’est aussi les options auxquelles nous pensons. »

« Nous allons finalement opter pour ce que nous pensons être le meilleur pour l’équipe. Mais il est trop tôt pour entrer dans les détails, car nous n’en sommes pas encore là. »

Un accord de très court terme, d’un an avec Alpine pour Piastri, le temps de faire grandir encore Sargeant, ne serait-il pas aussi la meilleure option ?

« Si c’était la meilleure option pour nous, alors nous l’envisagerions. »

« Si ce n’est pas la meilleure et que nous avons une autre meilleure solution, nous opterons pour la meilleure solution. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos