Santé mentale : Vettel ne veut plus de ’culte du héros’ dans le sport

"Il n’y a pas de quoi avoir honte" à se sentir mal

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 septembre 2022 - 07:29
Santé mentale : Vettel ne veut plus (...)

Sebastian Vettel déplore que le sujet de la santé mentale soit encore tabou dans le sport professionnel. Le pilote Aston Martin F1 révèle à demi-mot avoir traversé lui-même des moments difficiles mentalement, et regrette que l’image renvoyée des athlètes penche vers un aspect infaillible.

"Si j’ai appris quelque chose, c’est que vous n’êtes jamais seul avec les pensées que vous avez. Et vous n’êtes pas le premier à avoir ces pensées" a déclaré Vettel. "Je pense que ce serait formidable si nous pouvions partager cela plus souvent, car cela montre l’humilité qui nous fait peut-être défaut dans le sport."

"Nous projetons le culte du héros dans certains rôles. Nous sommes tous humains, nous traversons tous les mêmes choses, les mêmes défis, et il n’y a pas de Superman ou de Superwoman... sauf à la télévision !"

Le quadruple champion du monde aimerait que les sportives et sportifs puissent s’exprimer librement sur leurs faiblesses, et regrette que cela soit dicté par une image que la communication autour d’eux et la société cherchent à renvoyer.

"Il n’y a pas de quoi avoir honte. Si vous vous cassez la jambe, que faites-vous ? Vous allez chez le médecin et vous lui demandez de la réparer. La démarche sage aurait été de se demander ce que je peux faire pour éviter de me casser la jambe."

"Nous ne semblons pas appliquer la même chose lorsqu’il s’agit de la santé mentale. Je considère que c’est une faiblesse dans notre société parce que c’est perçu comme un signe de faiblesse, si vous parlez de vos sentiments et que vous vous ouvrez."

"Il se passe beaucoup plus de choses aujourd’hui qu’il y a 30 ans. A cette époque, vous aviez l’impression que dans le sport, personne n’était faible, et personne n’avait ces doutes sur soi."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos