Formule 1

Sans Schumacher et Lauda, Ferrari n’aurait ’pas trop réussi’ en F1

Norbert Haug avait négocié avec Vettel l’époque McLaren Mercedes

Recherche

Par Olivier Ferret

24 août 2020 - 10:52
Sans Schumacher et Lauda, Ferrari (...)

Sebastian Vettel aurait pu avoir une toute autre carrière s’il avait choisi d’être un pilote McLaren-Mercedes en 2008 lorsque des négociations ont eu lieu entre les deux parties, mais un accord ne s’est pas concrétisé selon Norbert Haug, l’ancien directeur de Mercedes en F1.

Vettel avait finalement choisi d’entrer dans la filière Red Bull - Toro Rosso, après la fin de sa période chez BMW Sauber. Il avait remplacé avec brio Robert Kubica en 2007 sur une course et cela avait suscité l’intérêt de Red Bull comme de Mercedes. Toro Rosso l’a immédiatement engagé pour remplacer Scott Speed en cours de saison. Mais Haug n’a pas lâché l’affaire.

"J’ai négocié avec Sebastian quand il était Toro Rosso," affirme l’Allemand, avant que McLaren ne soit obligée de choisir Heikki Kovalainen comme coéquipier de Lewis Hamilton en 2008.

"Qui sait comment l’histoire de la Formule 1 se serait déroulée si nous étions parvenus à un accord à l’époque. Mais, en F1, tout le monde négocie avec tout le monde à un moment donné et ceux qui ne le reconnaissent pas gardent juste les choses secrètes pour eux. Mais c’est toujours vrai."

Vettel a tout de même fait le bon choix puisqu’il a remporté 4 titres avec Red Bull alors que McLaren a commencé sa descente aux enfers après le titre de Lewis Hamilton en 2008. L’Allemand a alors choisi de relever le défi Ferrari, en remplaçant Fernando Alonso. Mais Vettel et Ferrari ont fini par signer les papiers du divorce pendant le confinement.

"Que s’est-il passé ? Quelqu’un en colère répondra : tout ! Mais bien entendu, ce n’est jamais la vérité. Tout comme Mercedes a su créer les bonnes conditions pour que Lewis enchaine les victoires et le titres, Ferrari n’a pas réussi à faire la même chose pour Seb."

"Le dernier titre de Ferrari - les plus âgés d’entre nous s’en souviennent - remonte à 2007. Et si nous n’avions pas été assez stupides à l’époque pour ne pas arrêter au stand Lewis Hamilton à temps au Grand Prix de Chine, Ferrari ne l’aurait pas eu. Alors, avant 2007, il y a eu les cinq titres de Michael Schumacher et Ferrari d’affilée de 2000 à 2004, et avant cela 21 ans avant, Jody Scheckter en 1979."

"Il n’est pas présomptueux de dire que Ferrari en dehors de l’ère Schumacher et après l’ère Niki Lauda dans les années 1970 n’a pas beaucoup réussi en F1. J’adore et j’apprécie Ferrari, mais aucune idolâtrie ne peut démonter ces faits."

Et l’autre réalité, c’est que Vettel est sans volant pour l’instant en 2021.

"Sebastian doit absolument montrer qu’il a son coéquipier, le rapide et talentueux Charles Leclerc, sous contrôle ou qu’il est au moins son égal. Ceux qui sont régulièrement laissés pour compte par leurs coéquipiers sont le deuxième choix en Formule 1, ce qui n’est en aucun cas mon avis, mais la loi de ce sport."

Mercedes

Ferrari

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less