Formule 1

Sainz s’offre sa meilleure qualif en carrière, Norris handicapé par son dos

Sainz 3e, Norris 6e mais pénalisé de trois places

Recherche

Par A. Combralier

11 juillet 2020 - 18:14
Sainz s’offre sa meilleure qualif en (...)

Après la 3e place de Lando Norris en course, le week-end dernier en Autriche, voici la 3e place de Carlos Sainz en qualifications en Styrie ! Le pilote McLaren a réussi l’exploit de devancer la Mercedes de Valtteri Bottas, ou la Red Bull d’Alexander Albon, pour s’offrir une deuxième ligne bien méritée.

« Olé, olé, y oléééé » exultait l’Espagnol à la radio, après la fin de la Q3.

Devant les micros, il se réjouissait de sa meilleure prestation réalisée le samedi, dans des conditions dantesques…

« Je suis très heureux de partir troisième, ce qui est le meilleur résultat de ma carrière, c’est super surtout parce que c’est l’une des qualifications les plus difficiles depuis que je suis pilote de Formule 1. J’ai tout mis ensemble dans le dernier tour, qui était bon, où il y avait beaucoup d’aquaplaning, c’était fou dans les lignes droites, Lewis et Max me l’ont dit aussi, ils étaient très excités. Mais c’est quelque chose que j’aime parce que j’adore rouler sur le mouillé. »

En course et sur le sec, Carlos Sainz peut-il espérer conserver sa place sur le podium ?

« J’ai beaucoup de confiance dans la voiture pour la course. Elle a été meilleure, en rythme de course, que prévu. Mais vendredi, nous avons vu le rythme de course de Ferrari et de Racing Point, et j’ai Albon et Bottas derrière moi, donc les premiers tours vont être difficiles, mais voyons si je peux me concentrer sur ma propre course. »

De son côté, Lando Norris a signé le 6e temps, à seulement 3 millièmes de la Renault d’Esteban Ocon. Mais pénalisé hier de trois places pour dépassement sous drapeaux jaunes, le jeune pilote de McLaren partira finalement 9e...

La situation est d’autant moins favorable pour Lando Norris, qu’il continue de souffrir du dos, même après avoir consulté un spécialiste. Si la course se déroule bien sur le sec demain, il s’attend ainsi à souffrir physiquement…

« Je ne sais pas ce que c’est, ce n’est pas tant mon dos que quelque chose à l’intérieur. Quand je freine et que je prends un virage, je ressens une compression de la force G et cela me fait très mal, nous essayons de comprendre ce que c’est. C’est un peu mieux aujourd’hui, plus parce que je suis légèrement drogué [sous médicaments], mais je pense que ce sera un plus grand défi demain. »

« La Q1, comme la Q2, c’était pas mal, j’essayais juste de m’habituer aux conditions, mais la visibilité est le pire de tout. Le problème, ce n’est pas la façon dont la voiture se comporte mais le fait que vous ne pouvez pas voir la voiture à 5 ou 10 mètres devant vous. »

« C’est un peu angoissant parce que vous ne savez pas ce qui va se passer mais c’est un peu mon erreur, j’étais dans la mauvaise situation en Q3. J’ai fait quelques beaux tours propres au début et mes temps étaient bons et j’étais confiant pour bien améliorer, mais ensuite j’ai rattrapé la Renault d’Ocon je pense, et ensuite je n’ai pas pu voir les lignes de trajectoire que les voitures devant moi créent. »

« Au virage 2, il y a beaucoup de flaques d’eau qui se forment et de rivières sur la piste. Je ne voyais pas où je devais placer ma voiture et j’ai eu des moments d’aquaplaning, et j’ai fait quelques erreurs quand la piste était à son meilleur. C’était délicat mais sympathique. Je n’avais pas beaucoup piloté sous le mouillé, la dernière fois vraiment, c’était à Hockenheim l’année dernière, mais j’ai abandonné au bout de quelques tours. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less