Sainz s’inquiète d’une réaction ’un peu lente’ des commissaires

Le protocole pour lutter contre son incendie était brouillon

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 juillet 2022 - 14:12
Sainz s'inquiète d'une (...)

Carlos Sainz a connu une frayeur au Grand Prix d’Autriche, en plus de la déception de sa casse moteur. Le pilote Ferrari a été contraint d’immobiliser sa F1-75 après une casse moteur, et celle-ci s’est embrasée. Arrêtée en pente, elle a commencé à reculer vers la piste, ce qui a laissé l’Espagnol entre deux décisions.

"Ce n’était pas une situation idéale, c’était désagréable, c’est sûr, parce que j’ai vu dans mes rétroviseurs que la voiture prenait feu, mais en même temps j’appuyais sur le frein" se souvient Sainz. "Dès que j’ai essayé de sauter, j’ai vu que la voiture reculait et je ne voulais pas la laisser complètement libre, hors de contrôle."

"J’ai appelé les commissaires pour qu’ils viennent m’aider à mettre quelque chose sur les pneus pour empêcher la voiture de rouler en arrière. Mais je pense que tout le processus a été un peu lent."

Sainz admet avoir eu peur et décidé de sauter sans se soucier des conséquences quand le feu l’a atteint : "À un moment donné, il y avait tellement de feu que j’ai dû vraiment me bouger et sauter en dépit de la situation."

"Je pense que c’est juste au moment où le premier commissaire est arrivé et a arrêté la voiture. C’est certainement quelque chose que nous devons examiner pour voir ce qui aurait pu être fait un peu plus rapidement parce que ce n’était pas la situation la plus facile à vivre."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos