Formule 1

Sainz n’a pas peur de devenir le prochain Vettel chez Ferrari

Il ne se voit pas comme un futur numéro 2

Recherche

Par Olivier Ferret

23 mars 2021 - 13:17
Sainz n’a pas peur de devenir le (...)

Carlos Sainz affirme qu’il ne craint pas d’être mis sur la touche par Ferrari comme l’a été son prédécesseur, Sebastian Vettel, lorsque ce dernier a commencé à être dominé par Charles Leclerc, dans le courant de la saison 2019.

Beaucoup estiment que Sainz est présent au sein de la Scuderia le temps que l’un des jeunes pilotes, et si possible Mick Schumacher, soit prêt pour rejoindre le top team, alors que Charles Leclerc a souvent été présenté comme le futur de Ferrari, le symbole de la réussite de sa filière jeunes, au point d’avoir été signé jusqu’en 2024.

Interrogé à ce sujet, Sainz répond qu’il n’a "pas peur que cela se produise."

"Je ne vois pas les choses de cette façon, je ne crois pas que Ferrari veut dévorer un pilote. Je vois ce que les gens disent de Vettel, que Ferrari l’a marginalisé, mais ce n’est pas le cas - du moins pour moi."

"Vettel était là depuis cinq ans, il est parti avec 11 victoires et de nombreux podiums et laisse une histoire derrière lui, donc pour moi, ils ne l’ont pas mis de côté."

"Il devrait être fier de ce qu’il a laissé derrière lui - voyons qui d’autre remporte 11 victoires chez Ferrari comme il l’a fait. Peut-être que je suis en eaux troubles mais c’est comme ça que je le vois."

Sainz a rejeté l’idée qu’il a été signé par Ferrari dans un rôle qui pourrait devenir semblable à celui de Barrichello ou de Bottas - un numéro 2 sans en dire le nom.

"Je sais ce que vous voulez dire, mais pour avoir de telles pensées, vous devez penser à moyen ou long terme - à ce que vous laisserez derrière vous quand vous partirez. Je ne pense pas à ce que ce sera dans 4-5 ans - je pense à comment faire un top 5 ou un podium à Bahreïn. Et je ne pense pas que si je ne bats pas Leclerc dès la 1ère course je deviens le deuxième pilote !"

"Je sais que cela fait parler les médias et les fans, mais je ne raisonne pas comme ça. Je veux juste faire de mon mieux, en commençant déjà par Bahreïn."

"En formule 1, cela dépend aussi de facteurs autres que vous-même : ce n’est pas le sprint des 100 mètres aux Jeux olympiques. Parfois, même avec du talent, vous ne devenez pas champion parce que vous n’avez pas été au bon endroit au bon moment."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less