Formule 1

Sainz n’a pas attaqué sur un circuit de Bahreïn assailli par le vent

L’Espagnol a découvert la Ferrari SF21 à Sakhir

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 mars 2021 - 19:46
Sainz n’a pas attaqué sur un circuit (...)

Carlos Sainz a fait ses débuts officiels avec la Scuderia à Bahreïn, au volant de la Ferrari SF21. L’Espagnol a vu sa journée perturbée par le vent et attend de voir ce que lui réservent ses deux autres demi-journées.

"Les voitures actuelles sont énormément dépendantes du vent" a-t-il déclaré. "A chaque virage où il y avait un vent de face, la voiture était incroyable mais à chaque fois qu’il y avait un vent arrière, c’était très difficile à conduire."

"Le fait que j’ai fait mes débuts avec Ferrari avec une tempête de sable et des rafales de vent à 50 km/h, ça n’a pas aidé, c’est sûr" admet celui qui avoue avoir besoin de "plus de temps" au volant.

"Mais nous verrons si, plus tard durant ces essais ou lors de certains week-ends de course, nous aurons une situation un peu plus calme pour évaluer davantage les petits réglages de la voiture."

Il ne sait pas à quel point il est en confiance avec sa monoplace car il ne l’a pas encore poussée à sa limite : "C’est trop tôt. Je n’ai fait que 60 tours avec cette voiture, ce n’est pas suffisant pour la pousser à sa limite."

Il fait le bilan de sa préparation à cette saison en dépit du Covid-19 : "Je pense que je suis arrivé pour ces premiers tests aussi préparé que possible, avec la situation. J’ai l’impression que dès le premier tour, j’étais en maîtrise avec le volant, les boutons, et je savais ce que nous voulions tester."

"Maintenant il est temps de pousser la voiture et petit à petit essayer de trouver des choses pour gagner deux ou trois derniers dixièmes qui nous amèneront à la limite de la voiture. Et cela va prendre du temps, beaucoup de nouveaux trains de pneus et des longs relais."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less