Formule 1

Sainz : Les F1 ne semblent pas aussi rapides à la télé

Il regrette l’impression de lenteur dans l’écran

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 août 2020 - 17:38
Sainz : Les F1 ne semblent pas (...)

Carlos Sainz a posté un tweet la semaine dernière, dans lequel il s’intéressait à d’anciennes F1, et plus particulièrement à la McLaren d’Ayrton Senna lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1991 (voir en bas de l’article).

L’Espagnol, au-dessus de la vidéo du tour de qualification du Brésilien, avait écrit : "Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi cela semble plus rapide aujourd’hui, bien que nous soyons maintenant plus rapides qu’à l’époque ?"

Un élément de réponse principal est la stabilité des monoplaces, qui ont aujourd’hui plus d’appui qu’elles n’ont jamais eu, ce qui donne l’impression qu’elles sont sur des rails. Interrogé sur sa déclaration, l’Espagnol précise sa pensée.

"Les voitures sont incroyables, mais quand on regarde la télé, elles ne semblent pas aussi rapides qu’elles le semblaient à l’époque" juge Sainz. "Et c’est ce qui me rend nerveux."

"Y a-t-il quelque chose que nous faisons mal avec les caméras, avec les angles, ou la haute définition ? La plupart des gens sur Twitter sont d’accord que les voitures, étant plus longues et plus grandes, donnent l’impression d’être plus lentes."

"Les voitures de cette année sont spectaculaires, c’est difficile à expliquer. J’ai connu l’évolution de 2015 à 2020, qui est une évolution de près de 10 secondes par tour. J’ai pu sentir les améliorations d’une F1 et la vitesse à laquelle nous allons désormais à des endroits comme la Hongrie, Silverstone, Spa, Suzuka... c’est spectaculaire."

"Les temps au tour sont très rapides. Bien que les F1 du passé étaient très légères et plus nerveuses, ce qui impressionne dans la voiture, c’est la vitesse à laquelle on va en virage, et ce qui compte est le temps au tour."

Sainz rappelle que l’on assiste à la période la plus rapide de l’Histoire de la F1 : "Il n’y a rien de similaire aux voitures de cette année dans l’Histoire de la F1. Même dans des années brillantes comme 2004 ou 2005, même avec la suspension active, le traction control, des voitures plus lentes de 100 kilos, ça ne change rien."

"Nous sommes plusieurs secondes plus rapides maintenant, nous rentrons plus vite dans les virages, nous freinons plus tard. Et en qualifications, nous avons 1000 chevaux du moteur."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less