Sainz : Le Halo ’a sauvé deux vies’ à Silverstone

Le pilote Ferrari salue les progrès de sécurité en F1 et F2

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 juillet 2022 - 10:18
Sainz : Le Halo 'a sauvé deux (...)

Carlos Sainz a révélé qu’il avait refusé de voir l’accident de Guanyu Zhou pendant l’interruption de la course. L’Espagnol savait qu’il y avait eu un gros accident pour le pilote Alfa Romeo F1, mais a attendu d’avoir fini la course, qu’il a remportée, pour voir les images.

"Tout d’abord, j’ai pris la décision de ne pas voir l’accident" a déclaré Sainz. "Quand le drapeau rouge est arrivé, je savais qu’il devait y avoir eu un gros crash pour qu’ils sortent le drapeau rouge. Mais je n’ai pas regardé les télévisions."

"Évidemment, j’étais incroyablement heureux de voir Zhou sortir de la voiture sans problème majeur. Et puis quand j’ai vu l’accident juste avant le podium, j’ai été complètement choqué. Le crash était incroyable, et le fait qu’il s’en soit sorti, c’est fou."

Le Halo change la donne en matière de sécurité

Sainz salue la sécurité en F1, mais aussi en F2, alors qu’un accident entre Dennis Hauger et Roy Nissany dimanche matin aurait pu être fatal à l’Israélien sans la présence du Halo. Selon le pilote Ferrari, le fait que le système de protection sauve deux pilotes en une journée montre le travail accompli par la FIA.

"Je trouve juste incroyable que l’on puisse s’en sortir. Vous savez, nous critiquons parfois la FIA, mais dans ces cas-là, vous devez leur rendre hommage pour l’aide qu’ils nous ont apportée. Et si vous voyez le crash en F2, ce qui s’est passé avec le Halo, ils ont probablement sauvé deux vies."

"Et nous devons leur rendre hommage pour l’incroyable travail qu’ils font en matière de sécurité. Je suis très heureux de courir en Formule 1 à une époque où nous nous poussons les uns les autres à plus de 300 km/h comme vous l’avez vu ici."

"Vous ne pouvez pas imaginer les vitesses que nous pratiquons, les changements de direction, la lutte pour la position, et savoir que vous pouvez le faire en toute sécurité, ou dans une fenêtre de sécurité. Et je les remercie pour ça, parce que c’est génial de le faire. Et c’est pour cela que j’aime ce sport."

"Difficile de se concentrer" après avoir vu l’accident

Sergio Pérez a lui aussi salué la solidité des F1 et la sécurité des circuits, qui ont permis à Guanyu Zhou, mais aussi à Alex Albon, de ne pas se blesser dans le gros accident du départ. Le Mexicain note que ce crash était particulièrement violent à l’échelle de la F1.

"Je pense que c’est génial. J’ai entendu dire qu’Alex était allé à l’hôpital juste pour des contrôles de précaution. Je suis donc très heureux pour eux qu’ils soient sains et saufs avec nous et qu’ils puissent courir à nouveau" a déclaré Pérez.

"Je savais qu’il y avait eu un accident, mais j’étais de retour dans le garage, je regardais la télévision et ils ont montré l’accident. J’ai été choqué. Cela fait un moment que nous n’avons pas vu un tel accident."

"C’est difficile de voir ça et d’essayer de l’effacer de votre esprit, de vous concentrer sur ce que vous avez à faire. Bravo à la FIA car nous avons parcouru un long chemin. Je suis sûr qu’il y a encore de bonnes améliorations et toujours de bonnes leçons pour s’assurer que nous apprenons de l’accident."

"C’est nous qui prenons tous les risques"

Pérez pense qu’il ne faut pas laisser au hasard la sécurité des photographes et des commissaires sur le circuit. Le Mexicain conclut par une mise au point sur les risques que prennent les pilotes.

"Je ne sais pas s’il y avait des photographes autour et qui ont été en danger. Donc, il suffit de voir si nous sommes en mesure de rendre ce sport plus sûr pour tout le monde. Et la dernière chose que j’aimerais ajouter, c’est au sujet du plafonnement des pilotes."

"C’est nous qui prenons tous les risques sur la piste, qui faisons le spectacle, donc je ne pense pas que ce soit une bonne chose de parler de cela pour le sport à l’avenir. Mais le plus important ici est que personne n’ait été blessé."

Ferrari

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos