Formule 1

Sainz était en partie plus rapide que les Ferrari durant le premier relais en Hongrie

En tendres, durant 5-10 tours

Recherche

Par A. Combralier

7 août 2019 - 14:43
Sainz était en partie plus rapide (...)

Les évolutions apportées sur la McLaren MCL34 ont permis à la monoplace orange d’être bien plus compétitive que prévu dans les virages lents du Hungaroring. Carlos Sainz a particulièrement brillé en course : solide et constant, l’Espagnol a terminé à la 5e place, devant la Red Bull de Pierre Gasly et l’Alfa Romeo de Kimi Räikkönen.

Les Ferrari ont fini plus proches des McLaren que de Max Verstappen à Budapest. Carlos Sainz révèle même que, durant le premier relais, sa monoplace pouvait suivre le rythme de Sebastian Vettel comme de Charles Leclerc…

« Peut-être que le Hungaroring est devenu un circuit à moyenne vitesse avec ces F1 modernes, parce qu’il semblait vraiment rapide. Il nous a un peu mieux convenus qu’anticipé. Il y a aussi cet asphalte noir, celui que nous avions vu au Red Bull Ring et au Paul Ricard. Cette nouvelle surface profite à nos performances, et ce week-end était une heureuse surprise pour nous. »

« Dès le départ, j’ai pu dépasser quelques voitures, et j’ai prolongé énormément mon premier relais en tendres. En fait, on m’a dit que durant les 5-10 derniers tours de ce relais, nous étions plus rapides que les Ferrari, donc tout le monde était vraiment encouragé. Nous commençons à voir des progrès sur la voiture quant à la gestion des pneus. »

« Ensuite, nous n’avons cessé de pousser. Gasly est revenu un peu rapidement de l’arrière, mais nous avons réussi à le retenir. Quand vous avez un bon rythme, il est toujours plus facile d’y arriver. »

« Je suis très heureux : la stratégie, les arrêts aux stands, tout s’est de nouveau déroulé à la perfection. »

L’écart avec Red Bull et Mercedes demeure cependant encore trop important, et Carlos Sainz ne l’ignore pas.

« Nous nous sommes tout de même fait prendre un tour. Il ne faut pas le perdre de vue. Donc nous avons encore beaucoup de travail à faire. »

« Mais dans le même temps, la dernière partie de ce premier relais nous donne plus d’espoir et d’ambition, pour savoir que nous pouvons combler l’écart sur les écuries de pointe. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less