Sainz chez Alpine F1 en 2026 en cas de motorisation Mercedes ?

Sainz prend son temps et fait attendre Williams F1

Par Alexandre Combralier

29 juin 2024 - 19:15
Sainz chez Alpine F1 en 2026 en cas (…)

Il y a encore une semaine, Carlos Sainz était donné en partance pour Williams F1 l’an prochain – plutôt que vers Audi.

Mais Alpine F1 a fait une offre de dernière minute à l’Espagnol, pour en faire le coéquipier de Pierre Gasly.

Carlos Sainz a par la suite avoué dans le paddock du Red Bull Ring qu’il prendrait son temps pour faire son choix.

Et pourquoi prendrait-il autant de temps ? Car justement, l’avenir de Sainz dépendrait de l’avenir de la motorisation d’Alpine F1.

L’équipe française envisage sérieusement de devenir une équipe-cliente à partir de 2026 – abandonnant le moteur maison (Renault) pour celui de Mercedes.

Cela permettrait à l’équipe française d’être immédiatement plus compétitive… la confiance n’était clairement pas au plus haut pour son propre moteur 2026.

Pour autant, selon les informations de la presse anglaise, si des premiers contacts ont été pris entre Alpine et Mercedes F1, aucune décision n’est encore actée. Ce genre de ‘switch’ prend du temps. Mercedes devra évaluer si ajouter une troisième équipe-cliente, après Williams et McLaren F1, est faisable techniquement dans une nouvelle réglementation.

Mercedes doit notamment évaluer si fournir une équipe supplémentaire coûterait moins ou plus de 15 millions de dollars. Au-delà de ce plafond, les montants ne sont pas déduits des budgets plafonnés et ce n’est donc pas une bonne affaire pour la division moteur de l’équipe.

Quoi qu’il en soit, Carlos Sainz n’est pas proche de prendre sa décision s’il attend justement le choix final d’Alpine F1 pour l’an prochain. D’ailleurs rien ne dit qu’il dirait ’oui’ à Alpine si l’équipe abandonnait le moteur Renault...

Alpine aurait de son côté intérêt à jouer la montre : ainsi, ses concurrents Williams, Haas F1 et Audi seraient eux-mêmes bloqués dans leur prise de décision.

Un peu d’impatience chez Williams F1 ?

Du côté de Williams F1, commence-t-on à s’impatienter ? Pourrait-on être tenté d’attirer un autre pilote au lieu d’attendre Carlos Sainz ?

Pour James Vowles, le patron de l’équipe, il n’y a rien que Williams F1 ne pourrait faire de plus. Mais on prépare aussi un plan B...

« Nous avons fait tout ce que nous pouvions de notre côté pour lui présenter, ainsi qu’à sa famille, les raisons pour lesquelles je pense que c’est le bon endroit pour lui, pourquoi il ne s’agit pas d’un pari à l’extérieur. »

« C’est à la fois culturellement et politiquement, mais aussi du point de vue des investissements et des personnes, le bon endroit pour lui, et il sera agréablement surpris de voir où nous en sommes en 2026. »

« Mais en fin de compte, c’est à lui de choisir. Il doit choisir ce qu’il ressent et où il veut être. Je suis désolé pour lui, car il ne s’attendait pas à se retrouver dans une telle situation. »

« Il ne s’attendait pas à devoir choisir entre deux équipes d’usine (Audi et Alpine) qui sont plutôt vers présumées être vers le fond de grille et Williams, mais c’est le cas. Telle est la situation. »

« Ma décision est de m’assurer que j’ai suffisamment d’options sur la table et si ces options disparaissent, je prendrai des mesures, et je souhaite à Carlos tout le succès possible. »

Alpine F1 Team - Renault

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos