Sainz : Ceux qui pensent que je ne suis pas assez bon ne comprennent pas la F1

Il ne serait pas chez Ferrari s’il n’avait pas le niveau

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 février 2022 - 10:11
Sainz : Ceux qui pensent que je ne (...)

Carlos Sainz débutera sa huitième saison en Formule 1 cette année, la deuxième avec Ferrari. Et malgré une carrière qui semble aller dans la bonne direction, le pilote espagnol ne jouit pas d’une réputation similaire à celle de certains de ses collègues dont il a été ou est le coéquipier, tels que le champion en titre Max Verstappen, Lando Norris ou Charles Leclerc.

C’est pourtant Sainz qui a terminé devant le Monégasque au championnat l’an passé, bien qu’il découvrait une nouvelle équipe, en plus de décrocher quatre podiums contre un seul. Et dans une interview accordée au Corriere Della Serra, le natif de Madrid ne s’est pas démonté, affirmant que son talent était reconnu au sein du sport.

"Tout le monde ne me traite pas comme un outsider. Quiconque comprend le sport ou a travaillé avec moi sait que ce n’est pas le cas."

"Lorsque Mattia Binotto m’a fait signer chez Ferrari, c’est parce qu’il savait que j’étais capable de faire du bon travail. Ceux qui pensent que mon niveau n’est pas assez bon ne comprennent pas la F1."

Il y a un an lorsqu’il rejoignait la Scuderia, il avait été demandé à Sainz s’il serait en mesure de battre Leclerc dès sa première saison, ce à quoi l’intéressé avait répondu par la négative. Mais ce n’était pas pour lui une manière de se dénigrer, plutôt une volonté d’être réaliste.

"Je venais juste d’arriver, j’avais beaucoup à apprendre et un coéquipier très fort. Cependant, je n’ai jamais arrêté de croire en moi, mais je me devais d’être réaliste."

"Des pilotes tels que Leclerc, Norris, Verstappen ou Hamilton n’ont pas de faiblesse. Pour se comparer à eux, il faut améliorer le moindre détail et c’est fun d’avoir des partenaires comme eux, vous apprenez en observant."

En 2015, Carlos Sainz faisait ses grands débuts en F1 et son coéquipier était alors Max Verstappen. Interrogé sur son ressenti envers le Néerlandais, l’Espagnol s’est montré élogieux.

"J’admire sa capacité à être rapide dans tout type de situation, le courage dont il fait preuve en traçant sa propre route, sa capacité à dépasser."

Et quels sont les défauts du champion du monde en titre ?

"Je ne déteste rien chez lui. Il vaut mieux dire ça, sinon mes propos vont déclencher une polémique."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos