Formule 1

Sainz a mené la course mais s’est senti ‘vulnérable’ en lignes droites

Son plus beau week-end avec Ferrari

Recherche

Par Alexandre C.

27 septembre 2021 - 09:44
Sainz a mené la course mais s’est (...)

Carlos Sainz a obtenu son 5e podium en F1 dimanche en Russie et a même mené le Grand Prix dans les premiers tours après avoir, grâce à l’aspiration, débordé la McLaren de Lando Norris.

2e place sur la grille, 3e en course, Carlos Sainz, qui devance désormais Charles Leclerc de 8,5 points au championnat, n’a-t-il pas obtenu son plus beau podium dans son ensemble ? Ou réalisé son meilleur week-end avec Ferrari ?

« Sur le départ, j’ai dit que j’allais essayer de doubler, et je devais le faire, ça a bien marché. C’est probablement l’une des premières fois de ma carrière que je peux mener une course au deuxième virage, et je devais essayer. Mener la course au deuxième virage était l’objectif et nous l’avons atteint. »

« C’est un bon moment, bien sûr, ça a été une année difficile, changer d’équipe et s’adapter à une toute nouvelle voiture avec une toute nouvelle équipe était difficile, mais jusqu’à présent cette année, trois podiums, ce n’est pas mal du tout. »

Mais Carlos Sainz ne reste pas totalement satisfait de son week-end, ni de son unité de puissance Ferrari : rappelons que seul Charles Leclerc bénéficiait du V6 évolué à Sotchi.

« Ce week-end a probablement été mon meilleur week-end en tant que pilote Ferrari. J’espère pouvoir continuer à m’améliorer. Il y a encore beaucoup de choses à travailler, principalement sur la gestion des pneus et évidemment un peu sur la vitesse de pointe pour s’assurer que nous ne soyons pas si vulnérables lorsque nous menons un Grand Prix. En tant qu’équipe, nous devons juste, vous savez, en tant que Ferrari, nous devons continuer à analyser et à voir ce que nous pouvons faire de mieux avec les pneus, avec le carburant, avec la vitesse de pointe, pour s’assurer que la prochaine fois qu’une Ferrari est en tête d’un Grand Prix, nous ne serons pas dépassés aussi facilement. »

Carlos Sainz a eu chaud en course : il a fait partie des premiers à être passé des mediums aux durs et est ressorti dans le trafic...

« Après avoir souffert d’un tel graining avec le pneu medium, après avoir mené la course assez confortablement pendant les sept, huit premiers tours, et une fois que j’avais perdu la position sur Lando et souffert dans tout ce trafic… à un moment donné j’ai pensé que le podium n’était pas possible. »

« Mais en général, une très bonne course. Nous avons pris un départ parfait, nous avons pris le risque de dépasser Lando par l’extérieur, nous avons très bien géré nos relais dans le trafic et nous avons réussi à pousser. Nous étions sur la voie d’une 3e place raisonnablement confortable avant que la pluie ne vienne tout compliquer. Mais on a quand même réussi à le faire. »

3e avant la pluie, Carlos Sainz n’a rien gagné et surtout rien perdu en passant aux intermédiaires. Il aura eu une bien meilleure fortune que Lando Norris et son coéquipier Charles Leclerc, qui a eu tout faux de son côté...

« Oui, nous avons pris exactement la bonne décision au bon moment. J’ai... failli perdre la voiture deux ou trois fois, alors ils m’ont appelé pour mettre es inters, juste pour être sûrs que nous allions jusqu’au bout. »

« En fin de compte, nous avons décidé de mettre des inters dans les quatre tours rapides et ça a marché à merveille, et nous avons fini troisième, non ? Donc de bons choix, une bonne gestion. Juste un peu plus d’obstacles que ce à quoi je m’attendais après avoir pris le virage 2. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less