Formule 1

Sainz a conscience que McLaren ‘est encore très loin de là où elle voudrait être’

Mais il est ravi de cette saison de progrès

Recherche

Par A. Combralier

10 octobre 2019 - 12:23
Sainz a conscience que McLaren ‘est (...)

Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, l’a annoncé : l’objectif de Carlos Sainz, au classement, est de finir devant Pierre Gasly mais aussi devant Alexander Albon. L’Espagnol compte déjà 66 points, et peut entrer, pour la 50e fois de sa carrière, dans le top 10, ce week-end à Suzuka.

« Je me sens assez confiant » confie logiquement le pilote McLaren aujourd’hui à Suzuka.

« A chaque fois que nous avons réussi des week-ends solides, comme à Sotchi, nous avons été en position de marquer des points. Les trois premières courses de l’année, comme les trois premières courses de la deuxième moitié de saison, nous ont fait un peu reculer, mais après Sotchi, j’espère que nous sommes maintenant en position pour marquer des points à nouveau. Je ne connaissais pas cette statistique – une 50e arrivée dans les points – mais ce serait sympathique de le faire ici à Suzuka. »

« Oui, je retire beaucoup de satisfaction de cette saison, parce qu’on ne savait pas à quoi s’attendre pour cette année, on ne savait pas qu’on marquerait autant de points. Donc voir que le dur labeur de l’équipe paye, pouvoir tout mettre ensemble, et marquer de très bons points à chaque fois que l’on finit dans le top 10 – une 6e, une 7e place – c’est vraiment une bonne nouvelle. »

Mais un pilote McLaren peut-il se contenter d’être, chaque week-end de course, le « meilleur des autres » ? Carlos Sainz en est bien conscient…

« Nous sommes encore très loin de là où nous voulons être. Nous voulons faire de bons progrès les deux prochaines années ; mais au moins cette année, nous avons fait un très grand pas en avant, c’est un bon point de départ. »

McLaren compte, à partir de 2021, sur la fourniture de V6 Mercedes pour encore progresser… Qu’en pense l’ancien pilote Renault ?

« C’est un accord pour le futur. Pour le moment, nous sommes concentrés sur notre relation avec Renault, qui nous a bien sûr beaucoup aidés – pour prendre conscience de nos propres problèmes. Grâce à la compétitivité de Red Bull-Renault l’an dernier, nous pouvions mieux juger notre package, et grâce aux progrès de Renault cette année, sur le plan de l’unité de puissance, nous avons marqué beaucoup de points. »

« L’accord Mercedes fait partie du plan pour notre retour [vers les premières places]. J’espère que cela nous fera franchir encore un bon pas en avant. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less