Formule 1

Sainz : 6e, ça n’a pas si bon goût quand on mène la course

Avant que le graining ne lui gâche la course

Recherche

Par Alexandre C.

25 octobre 2020 - 17:54
Sainz : 6e, ça n’a pas si bon goût (...)

7e sur la grille, Carlos Sainz a eu la surprise excellente de pouvoir mener les premiers tours de piste ce dimanche dans l’Algarve : en tirant le maximum de ses tendres, le pilote McLaren est parvenu à dépasser tout le monde, y compris les deux Mercedes (photo).

Pourquoi une telle vitesse dans le premier tour ? Carlos Sainz avait la réponse ce dimanche soir…

« J’ai beaucoup insisté sur le tour de chauffe pour essayer de m’assurer que les pneus soient à la bonne température. Ensuite, on voit quelques voitures ici avec les médiums, d’autres avec les tendres, mais je pense que ces quelques degrés supplémentaires sur le pneu tendre que j’ai mis sur le tour de formation m’ont donné ce bon premier tour. »

« J’ai failli avoir un crash avec Lewis Hamilton au premier virage, là parce qu’il freinait très tôt, mais j’ai pu rouler à l’extérieur sans problème. Après j’ai vu Valtteri Bottas, et je m’attendais, parce qu’il ne pleuvait plus, à ce qu’il accélère son rythme. Je ne sais pas, j’étais juste super à l’aise. Puis je suis sur lui, et j’essaie de montrer mon nez pour essayer de le rendre un peu nerveux et de regarder dans les rétros et il lui manque un peu la corde. Je pense que le fait de montrer un peu le nez l’a poussé à se regarder dans les rétros et à rater le point de corde, ce qui m’a permis de prendre la tête. »

Il a ensuite souffert d’un graining très important qui l’a fait nettement reculer dans la hiérarchie. Mais il a pu ensuite remonter petit à petit, pour arracher la 6e place, avec un dépassement dans le dernier tour sur la Racing Point de Sergio Pérez.

« Oui, nous avons eu du mal à nous adapter à la température plus fraîche lors des deux dernières courses. Notre voiture a tendance à sous-virer un peu en milieu de virage, et cela endommage beaucoup l’avant gauche. C’est une caractéristique de notre voiture ces derniers temps, et nous devons continuer à chercher pourquoi, parce qu’aujourd’hui, sans le graining, après avoir mené au départ, je pense que nous aurions pu au moins terminer P4, P5, avec une course normale. »

« J’ai vraiment apprécié ces premiers tours, pour mener la course. Malheureusement cela a causé du graining. Mais jusque-là, je me suis beaucoup amusé. La température de la piste a baissé à cause de la couverture nuageuse. Plus la température de la piste est basse, plus il est facile d’avoir du graining. C’est comme ça que les dernières courses ont été pour nous, nous avons eu beaucoup de difficultés avec ça. »

« Finalement, nous avons récupéré la 6e place, mais ça n’a pas très bon goût quand on mène la course. Mais je ne pense pas que nous aurions pu faire beaucoup plus que cela. »

Au contraire de Pierre Gasly, Carlos Sainz a ainsi eu des difficultés à gérer les pneus dans les conditions froides. C’est d’ailleurs face au pilote AlphaTauri que l’espagnol a dû s’incliner...

Carlos Sainz veut tout de même se féliciter du rythme meilleur de McLaren sur cette course, qui a pu tenir la comparaison face aux Renault ou Racing Point.

« Nous avons vu dans le passé que l’AlphaTauri a une très bonne gestion des pneus. Nous avons en quelque sorte accepté la défaite avec AlphaTauri parce qu’ils ont parfois ces relais super forts, sans graining. »

« Ensuite, avec le rythme des Racing Point et des Renault, nous étions là ou à peu près là aujourd’hui, ce qui est un progrès par rapport aux dernières courses parce qu’ils ont été plus rapides les deux dernières fois. Il y a donc eu quelques progrès, mais il reste encore beaucoup de travail à faire car le championnat est de plus en plus serré. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less