Formule 1

Sacrifier 2020 pour 2021 : une ‘grande opportunité’ s’ouvre à Renault F1 selon Prost

Pour Abiteboul, McLaren a une année d’avance sur le calendrier de Renault

Recherche

Par Alexandre C.

16 décembre 2019 - 12:47
Sacrifier 2020 pour 2021 : une (...)

En 2020, année de stabilité réglementaire, Renault F1 aura sans doute du mal à combler l’écart suffisamment avec les écuries de pointe pour viser des podiums. En 2021 au contraire, l’introduction des budgets plafonnés comme d’un nouveau règlement aérodynamique simplifié, apparaissent plus prometteurs pour l’équipe française.

A l’image de Cyril Abiteboul il y a quelques jours, Alain Prost, le conseiller spécial de Renault F1, a tiré les conséquences de cette situation : Renault va privilégier 2021 et non 2020.

« 2021 est une grande opportunité pour Renault. Mais les écuries de pointe ont l’argent pour mener de front deux programmes. Même si elles développent normalement leur voiture pour 2021, elles auront un budget pour 2021, un budget aussi important que le nôtre pour ces deux années. »

« Donc nous pourrions nous préparer pour 2021 dans presque les mêmes conditions que les écuries de pointe. C’est notre très grande opportunité. »

Ce choix stratégique implique donc une nouvelle saison, l’an prochain, en dents de scie. Alors que le comité d’administration de Renault a lancé une grande revue stratégique des engagements du groupe, n’est-ce pas une démarche trop risquée pour le futur de la marque en F1 ?

« Nous devons prendre une décision importante maintenant » continue Prost.

« Une équipe comme Renault ne peut raisonnablement sacrifier une saison pour 2021. Nous devons bien agir de manière raisonnable. »

Convaincre le Conseil d’Administration de Renault que le choix de sacrifier 2020 pour 2021 est le bon : telle est aussi la mission qu’entreprend désormais Cyril Abiteboul.

« Si les budgets plafonnés arrivent, si la redistribution des revenus arrive, nous pourrons réorganiser notre équipe financièrement. Ensuite seul le coût du moteur, qui est trop élevé pour le moment, restera. »

« Tout le monde construira de nouveaux moteurs pour 2021, parce que les nouvelles voitures requerront une installation différente, un système de refroidissement différent. Mais ensuite, il n’y a aucune raison pour laquelle nous ne devrions pas geler le développement moteur. »

Pour progresser en 2021, Renault sait où il faut progresser en priorité : sur l’aérodynamique et le châssis, alors qu’avec le même moteur, McLaren a devancé l’équipe française au classement des constructeurs.

« Nous avons montré l’an dernier [avec Red Bull] que vous pouviez gagner des courses avec notre moteur » remarque Cyril Abiteboul. « McLaren a montré ce qui pouvait être obtenu en restructurant l’équipe, en recrutant de nouvelles personnes. Ils ont un an d’avance sur notre calendrier. »

Et Prost de conclure sur une note d’optimisme : « Nous pouvons faire la même chose [que McLaren] avec l’aérodynamique, si nous répétons les progrès que nous avons accomplis avec notre moteur. »

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less