Formule 1

S’il le faut, McLaren n’est pas contre deux courses de F1 en un week-end

Faire un maximum de courses en un minimum de déplacements

Recherche

Par Olivier Ferret

18 avril 2020 - 13:39
S’il le faut, McLaren n’est pas (...)

Plusieurs options sont actuellement à l’étude pour savoir comment réussir à organiser un maximum de courses en un minimum de temps, tout en respectant les employés des équipes de Formule 1.

La saison 2020 se disputera sur la fin d’année et l’objectif est d’avoir au moins huit courses pour valider le championnat. Les équipes, la F1 et la FIA réfléchissent actuellement à enchaîner deux ou trois courses à Silverstone.

Andreas Seidl, directeur de McLaren, pense qu’organiser deux courses en un week-end sera faisable pour éviter trop de déplacements, et insiste sur le fait que les équipes doivent rester "ouvertes et flexibles pour de nouvelles idées qui nous aideront à faire autant de courses que possible, tant que ça a du sens sur l’aspect commercial."

"La chose la plus importante est de protéger notre personnel, donc si nous pouvons l’aider en organisant des événements sur deux jours, cela a du sens. En termes de format d’un week-end de course, encore une fois, s’il y a une raison commerciale derrière cela, oui, il pourrait être judicieux de faire deux courses par week-end de Grand Prix."

"Mais je pense que tant que ce n’est pas le cas, pour moi le format de l’événement que nous avons en ce moment avec le temps fort des qualifications le samedi et la course le dimanche fonctionne assez bien et je ne vois pas pourquoi nous devrions y toucher encore une fois, sauf s’il y a une raison commerciale forte dans les circonstances spéciales cette année."

Les autres discussions portent essentiellement sur le repos des membres d’équipes, avec l’idée d’allonger le couvre-feu lors des week-ends de course pour offrir un plus long temps de repos, tandis que la possibilité de réduire les essais hivernaux 2021 est réfléchie grâce au maintien des châssis 2020 l’an prochain.

"C’est définitivement quelque chose qui est considéré. Encore une fois, la chose la plus importante est de protéger notre personnel," ajoute Seidl.

"Je ne vois pas le week-end de course comme le plus gros problème. Le plus gros problème est le nombre de jours que nous passons tous loin de chez nous. Ce n’est pas différent pour les médias d’ailleurs."

"Donc, si vous pouvez améliorer la situation en organisant des événements sur deux jours, en faisant sauter les essais hivernaux, par exemple, c’est autant de bonnes choses aussi pour l’année prochaine, car nous devrons faire des économies sur les coûts opérationnels."

"C’est certainement quelque chose que nous devons examiner. Nous y avons pensé, ce sont des discussions qui ont lieu entre les équipes, la FIA et la Formule 1 en ce moment."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less