Formule 1

Russell : Williams F1 avait envisagé une crevaison à l’avant gauche

Celle-ci est arrivée sans aucun avertissement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 novembre 2021 - 15:43
Russell : Williams F1 avait envisagé

George Russell n’a pas vu venir sa crevaison au Qatar, expliquant n’avoir eu aucun signe avant coureur. En revanche, le pilote Williams F1 révèle que son équipe s’attendait à des problèmes sur le pneu avant gauche dans le cas où le Britannique devait attaquer en piste.

"Aucun avertissement, mais nous avions anticipé cela avant la course" a déclaré Russell. "C’était vraiment l’épaule extérieure de l’avant gauche qui était limitée, probablement 10 cm à l’extérieur de l’avant gauche, et ça devait forcément partir à un moment donné, si nous continuions à la pousser."

"La raison est que nous n’avions pas assez de rythme. Dans les virages à haute vitesse, si je devais gérer, les gars étaient déjà juste derrière moi, donc si je gérais plus, ils m’auraient dépassé."

"Ces voitures de Formule 1 sont tellement rapides, les pneus s’usent vite. Vous passez ces virages à droite, vous êtes presque à fond en septième vitesse, je ne sais pas quelle est la vitesse exacte, c’est probablement 270 ou 280 km/h, donc ça devait arriver."

Selon le futur pilote Mercedes F1, le manque de performance de la FW43B est un facteur de cette crevaison, puisque les pilotes ne peuvent pas économiser ni gérer leur attaque, ce qui les obligeait à davantage se battre avec la voiture.

"C’est un facteur de charge et de vitesse de passage. Vous avez beaucoup d’angle de braquage. Et l’extérieur du pneu avant est fortement touché. Vous le voyez dans la manière dont tout le monde avait vraiment du mal."

"Ce qu’il fallait, c’était une importante gestion de la vitesse, mais malheureusement pour nous, il nous était impossible de gérer en réduisant le rythme, parce que les gars nous dépassaient naturellement."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less