Formule 1

Russell veut que Sotchi s’inspire de Bahreïn pour son virage 2

Plus de dépassements et moins de grabuge

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 septembre 2020 - 10:40
Russell veut que Sotchi s’inspire de (...)

George Russell juge que le circuit de Sotchi devrait modifier son deuxième virage afin de le rapprocher de ce que sont les virages 1 et 2 de Bahreïn. Ce dernier propose une épingle à droite avant un vrai retour à gauche qui mène sur une courte ligne droite, et Russell pense qu’une telle solution conviendrait à Sotchi avant le long virage à gauche.

"Le virage 2 de ce circuit est un des pires virages du calendrier, et pour la compétition, c’est un design terrible" lance un Russell visiblement agacé. "J’ai suggéré au briefing des pilotes plus tôt dans la saison que nous avions la place de créer un virage presque comme à Bahreïn."

"Les premier et deuxième virages, avec un retour qui permettrait aux pilotes de s’attaquer au premier virage et de pouvoir mieux se battre, tout en évitant aux gens de couper la piste."

Il pense surtout que cela permettrait d’augmenter les dépassements au freinage à cet endroit, qui suit une ligne droite de plus d’un kilomètre : "Quand vous arrivez dans un virage à 90 degrés qui se resserre et que vous êtes à trois ou quatre de front, il y a forcément des voitures poussées en dehors de la piste."

"J’ai pris un très bon départ, j’étais aux côtés des McLaren et j’ai freiné très tard. J’étais juste derrière [Pierre] Gasly mais malheureusement, il y avait trois voitures à l’intérieur et quelqu’un a poussé [Lando] Norris qui m’a poussé hors piste."

Daniel Ricciardo est d’accord avec le pilote Williams sur le fait que le design du virage est loin d’être optimal : "Je pense qu’ils pourraient faire quelque chose de mieux globalement. Même pour permettre plus de dépassement, peut-être un virage avec une forme différente, et un point de corde moins court."

"Ils ont beaucoup de place pour pouvoir jouer avec [le tracé]. Nous en avons parlé dans le passé et peut-être que ça éliminerait aussi le problème qui nous pousse à couper le virage."

Le directeur de course, Michael Masi, rejoint les deux hommes et avoue réfléchir à des modifications : "Le virage 2 a été un défi pour plusieurs raisons. On règle des problème dans un sens et ça impacte d’autres choses. Nous essayons de trouver la meilleure solution. On en a trouvé une correcte, mais il y a toujours de la place pour progresser."

Circuits

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less