Russell surpris de finir si proche de Sainz et si loin de Red Bull

Du positif ou du négatif après le dimanche de course ?

Recherche

Par Alexandre C.

30 août 2022 - 08:09
Russell surpris de finir si proche (...)

Y a-t-il quelque positif à tirer du week-end belge de Mercedes ? Lewis Hamilton s’était effrayé de son retard (1,8 seconde) sur la Red Bull de Max Verstappen en Q3. Le rythme de course était cependant plus convenable pour l’équipe, George Russell arrivant à lutter avec Carlos Sainz.

Le jeune pilote Mercedes fait le point après ce rendez-vous de Spa : ses attentes ont-elles été déçues le dimanche de course ?

« Je ne pense pas que nous nous attendions à finir deux secondes derrière Sainz. »

« Nous pensions que nous serions capables de battre Leclerc. Nous ne pensions pas que nous aurions été capables de battre Verstappen ; Max a terminé plus loin devant que nous le pensions. »

« Nous sommes probablement plus proches de Ferrari que nous le pensions, donc c’est positif à certains égards, négatif à d’autres. »

Pour autant, comment expliquer que George Russell ait signé la pole à Budapest, avant de finir à 2 secondes de Max Verstappen en qualifications ? Certes, le Hungaroring est fort différent de Spa, mais Mercedes ne s’est-elle pas aussi plantée totalement dans les réglages ?

Ou bien tout simplement, la W13 n’a-t-elle pas vu ses (nombreux) défauts être exacerbés à Spa ?

« Cette hypothèse est probablement juste. »

« En qualifications, nous avons probablement perdu environ une seconde à cause des pneus. [La course] était certainement beaucoup plus forte, mais je crois que ce circuit expose certaines faiblesses. »

George Russell pointe du doigt un autre facteur : le resurfaçage partiel de Spa (virages 8 et 9 surtout) a amplifié les différences de comportement de la Mercedes, de virage en virage.

« C’est un circuit très délicat car le tarmac est très disparate. »

« Le niveau d’adhérence dans les virages 8/9, où le revêtement a été refait, est nettement supérieur à celui du reste du circuit. »

« Pour être honnête, la voiture s’est toujours sentie très bien dans ces deux virages, et elle se sentait mal partout ailleurs. Je suis surpris que tout le circuit n’ait pas été refait, mais je suppose que cela rend le tout vraiment unique. »

« Du point de vue de l’expérience de pilotage pure, ce n’était pas le plus agréable, quand on compare à d’autres circuits, surtout que Budapest a été récemment refait. »

De l’espoir pour Zandvoort

A l’image de Max Verstappen, George Russell voit heureusement Mercedes revenir un peu dans le coup dès ce week-end, à Zandvoort !

« Nous avons appris des choses intéressantes pour comprendre pourquoi nous ne sommes probablement pas aussi compétitifs ici que nous le pensions. »

« Je n’ai pas encore regardé très en détail, mais j’aime à penser que c’est probablement notre pire course. J’espère que les choses s’amélioreront à partir du week-end prochain. Mais pour être honnête, tout est un peu confus en ce moment et il n’y a aucune garantie dans un sens ou dans l’autre. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos