Russell s’est parfois senti ’comme un débutant’ chez Mercedes F1

Il a "beaucoup appris" de Hamilton en 2022

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 décembre 2022 - 16:06
Russell s'est parfois senti (...)

Après avoir vécu trois saisons en fond de peloton avec Williams F1, George Russell a passé plusieurs échelons d’un seul coup en étant titularisé chez Mercedes F1 en 2022, aux côtés de Lewis Hamilton qui plus est.

Et si le pilote âgé de 24 ans a impressionné pour ses débuts comme titulaire avec l’équipe allemande, il affirme s’être senti "comme un débutant" à certaines reprises alors que de nombreuses situations étaient nouvelles pour lui.

"A certains égards, je me suis presque senti comme un débutant cette saison en raison du niveau très élevé auquel l’équipe travaille, nous parlions de choses que je n’avais jamais évoqué auparavant en Formule 1," a expliqué Russell.

"Il m’a donc fallu du temps pour comprendre tous les processus de l’équipe durant un weekend de course, la manière de rendre la voiture plus rapide en termes de réglages, d’où ce sentiment que j’éprouvais en début de saison."

Une position "extraordinaire" d’être le coéquipier de Hamilton

Le Britannique a également beaucoup appris de son illustre coéquipier cette année.

"Il est évident que c’est une position extraordinaire d’être le coéquipier du meilleur pilote de tous les temps. J’ai beaucoup appris de lui, surtout hors-piste je dirais, de la façon dont il se comporte avec les ingénieurs et fait son travail. Mais il est aussi question de tous ces petites détails en piste et j’ai vraiment été impressionné."

"Mais si vous voulez devenir champion du monde de Formule 1, vous devez battre le meilleur et tous les autres. Et quelle chance d’avoir Lewis pour référence."

"Je n’ai disputé que 20 courses à l’avant du peloton"

Russell a aussi dû s’habituer au fait de rouler à l’avant de la grille sur toute une saison avec Mercedes F1.

"Quand j’évoquais la sensation d’être un débutant à certains égards, je pensais aussi au fait de rouler à l’avant pour la première fois. C’est une histoire totalement différente de celle que l’on vit à l’arrière."

"Votre manière d’approcher le premier virage est complètement différente. Vous avez moins de voitures devant vous, contrairement aux 15 auxquelles vous étiez habitué. Il y avait alors beaucoup plus d’air sale, c’est très différent lorsque seules trois voitures vous devancent."

"J’ai passé trois saisons à courir à l’arrière et je n’ai disputé que 20 courses en étant à l’avant. Vous apprenez en étant dans cette position, comme c’était déjà la cas lorsque j’étais à l’arrière."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos