Formule 1

Russell pense que les pilotes Red Bull ont bien plus de pression

Il en subit, mais elle n’est pas aggravée par Mercedes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 avril 2019 - 18:12
Russell pense que les pilotes Red (...)

George Russell est l’un des trois débutants cette année en F1 avec Lando Norris, chez McLaren, et Alex Albon chez Toro Rosso. Ce dernier a impressionné tout le monde, y compris Russell, d’autant que le pilote Williams pense qu’ils ne sont pas soumis à la même pression de la part du directeur de leur programme.

"Alex fait un super boulot actuellement" a déclaré Russell. "Tout le monde est conscient de la pression sur les jeunes pilotes Red Bull, donc on comprend pourquoi ils sont à 120% dès qu’ils mettent le pied dans la monoplace."

Il avoue que le programme Red Bull est beaucoup plus violent que celui de Mercedes, dont il fait partie, et qui laisse plus de temps aux jeunes pilotes pour se développer, apprendre, possiblement faire des erreurs, et la gestion de Toto Wolff n’est pas la même que celle de Helmut Marko, consultant chez Red Bull.

"Ce n’est pas que je ne ressens pas de pression. Au final, si je ne suis pas performant, Mercedes ne me gardera pas. Mais j’ai commencé ma saison de F2 l’an dernier à Bahreïn par un mauvais week-end, et j’avais commencé ma saison de GP3 à Barcelone l’année d’avant par un mauvais week-end."

"La réponse de Toto a été ’ne t’inquiète pas, c’est ta première course, la saison est longue, assure-toi de faire mieux la prochaine fois’. Je pensais me faire passer un savon en entrant dans son bureau donc je ne peux pas parler pour eux, mais c’est la perception que j’ai [de Red Bull] quand je vois leur manière de faire."

Il ne s’enlève pas non plus toute pression en pensant que Wolff ne dira rien, mais cela lui permet de ne pas perdre pied face aux enjeux de la F1 : "Je sens la même pression avant une séance de qualifications que celle que je ressentais en F2 ou GP3."

"On veut toujours faire de son mieux, on veut toujours tirer le maximum. Je sais que je dois juste faire le boulot. Il n’y a pas besoin de pression additionnelle afin d’essayer d’impressionner quelqu’un plus que l’on y parvient. Mon objectif est d’en tirer le maximum et si j’y parviens, je serai heureux."

Williams F1

expand_less