Formule 1

Russell partait derrière Kubica mais a fini devant lui

Le Polonais a été dépassé par surprise par son coéquipier

Recherche

Par A. Combralier

12 mai 2019 - 19:06
Russell partait derrière Kubica mais (...)

Qualifié plus d’une seconde devant Robert Kubica pour ce Grand Prix d’Espagne à Barcelone, George Russell a dû partir pourtant en fond de grille, après avoir changé de boîte de vitesses.

La pénalité n’a pas empêché le rookie de devancer, une fois encore, son coéquipier plus expérimenté.

« Ce fut un Grand Prix de Formule 1 standard pour nous » déclarait le protégé de Mercedes après l’arrivée. « Notre rythme de course était probablement moins bon que notre rythme en qualifications, donc il nous faudra étudier pourquoi ; ce fut un week-end intriguant pour nous. Nous avons amené quelques pièces à tester et obtenu des informations convenables à leur sujet. Nous progressons dans la bonne direction. »

Robert Kubica, malgré un changement de châssis, n’a pas relevé la tête ce week-end… S’inquiète-t-il de ses performances personnelles ?

« Je me suis bien élancé mais j’ai été un peu bloqué par les Racing Point. Donc j’ai dû lever le pied en milieu de ligne droite et j’ai ainsi perdu beaucoup de terrain. J’ai ensuite perdu une place sur George. Mais je l’ai regagnée au quatrième virage. Mon premier relais ne semblait pas trop mauvais, mais avant que George ne me dépasse, on m’a dit, à la radio, de changer certaines choses sur le volant… et je ne m’attendais pas ce à que George soit si près. Je n’étais pas prêt pour me défendre et quand je l’ai vu dans mes rétros, c’était trop tard. Nous avons changé la stratégie durant la course. La voiture de sécurité fut une bonne nouvelle pour nous, puisqu’elle nous a permis de diviser notre deuxième relais ; autrement, il aurait été difficile de gérer les pneus. »

Dave Robson, l’ingénieur de course en chef chez Williams, ne cache pas que le Grand Prix d’Espagne fut « difficile » pour Grove.

« Les pilotes ont fait du bon boulot pour ramener les voitures à la maison. Les composés différents comme les conditions ont rendu viables nombre d’options stratégiques avec les trois composés. Les mécanos ont effectué de très bons arrêts aux stands et continuent à faire un travail remarquable dans des circonstances difficiles. Nous nous concentrons désormais pour continuer le développement de la FW42 lors des prochains essais privés. »

Williams F1

expand_less