Russell ne s’attendait pas à fondre en larmes si vite après l’arrivée

Des caravanes de camping à la victoire, il mesure le chemin parcouru

Recherche

Par Alexandre C.

14 novembre 2022 - 12:56
Russell ne s'attendait pas à (...)

A Sakhir en 2020, George Russell aurait pu et dû remporter sa première victoire en F1 ; la rédemption a donc eu lieu hier, à Interlagos, lorsque le Britannique s’est imposé avec maîtrise et maestria devant Lewis Hamilton et Carlos Sainz.

On a vu les yeux du pilote rougis par l’émotion juste avant les interviews d’après-podium. Et le premier intéressé en était le premier surpris ! En réalité, George Russell confesse avoir commencé à pleurer dès le tour de décélération.

« J’ai été assez impressionné par la rapidité avec laquelle j’ai commencé à pleurer, pour être honnête, une fois la ligne franchie. Au moment où nous étions au Virage 2, j’étais littéralement... Les larmes coulaient à flots. »

« J’ai juste pensé à ma famille pour être honnête – à tout le monde à la maison. J’ai ma mère à la maison avec ma petite amie, j’ai ma sœur avec son mari, mon frère avec mon père et ses deux enfants, donc toute ma famille la plus proche était un peu dispersée, mais je savais qu’ils regardaient la course tous ensemble et dès que j’ai eu mon téléphone juste après la course, je les ai tous appelés dans un appel FaceTime de groupe. »

George Russell a alors mesuré tout le chemin parcouru depuis les affres du karting, la pression encourue, l’incertitude aussi.

« Cela a été une telle montagne russe émotionnelle et un tel voyage pour nous tous, depuis le karting, les voyages à travers le pays dans le camping-car avec mes parents, le soutien que mon frère et ma sœur m’ont apporté et celui de ma petite amie tout au long de cette saison. Ce n’est pas une vie simple en Formule 1. »

« Nous vivons tous nos rêves mais vos émotions varient considérablement en fonction des performances et vous rentrez d’un week-end soit très heureux, soit assez déçu. »

« Non, c’est difficile pour tout le monde et je le ressens pour nous tous, mais pas seulement pour ma famille. Tous ceux qui m’ont soutenu tout au long de mon parcours et qui m’ont donné cette opportunité : Mercedes, Gwen [Lagrue], qui a joué un rôle important. Pour les personnes qui ne le savent pas, Gwen est le responsable du programme des pilotes Mercedes et c’est lui qui m’a fait entrer chez Mercedes au début. »

« Et puis il y a eu beaucoup de soutien de la part de Mercedes, de Williams, des gens qui m’ont soutenu tout au long de mon parcours en karting, en Formule 4, en Formule 3. La liste est sans fin. Toutes ces pensées se bousculent dans votre esprit au cours de ces 60 secondes et oui, c’est sûr, je suis un peu ému. »

George Russell, plus jeune, avait Lewis Hamilton en adoration : désormais, il a remporté une première victoire en le battant au terme d’une course disputée. Ce qui rend cette victoire d’autant plus spéciale...

« C’est comme une prise de conscience pour nous tous. Quand je pense à ça maintenant, je pense à la photo de Lewis et moi en 2009, que nous apprécierions probablement tous les deux de ne pas trop partager, parce que nous ne sommes pas tous les deux au mieux de notre forme sur cette photo ! Mais c’est incroyable, tout d’abord, à quel point le temps passe vite, et cela vous fait réaliser que vous devez tirer le meilleur parti de chaque instant. »

« Et nous voilà 13 ans plus tard, coéquipiers dans ce voyage ensemble. Et nous avons vraiment fait ce voyage ensemble cette année, nos objectifs ont été clairs, nous devons travailler ensemble pour ramener Mercedes là où elle doit être. »

« Donc nous sommes vraiment heureux d’avoir une relation aussi bonne, honnête et transparente. Et nous sommes ici pour gagner. Nous sommes ici pour nous battre. Et cela montre tous les efforts que tout le monde a faits tout au long de cette saison. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos