Formule 1

Russell : La Williams était ’meilleure que jamais’ en course

Le GP d’Espagne a été plaisant pour le Britannique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 mai 2021 - 11:38
Russell : La Williams était ’meilleure

George Russell a passé une course beaucoup plus agréable en Espagne ce week-end que la semaine précédente à Portimão. Le pilote Williams F1 a forcément moins souffert du vent, le paramètre qui cause le plus de tort à la FW43B.

"Nous avons fait un très bon travail avec la voiture" a déclaré Russell après la course. "La voiture était meilleure que jamais en course, probablement la meilleure dont je me souvienne pour être honnête."

"Cela rend le pilotage bien plus plaisant que d’habitude. Nous savons la bête que nous avons. C’était juste une journée tranquille. Le vent était inférieur à 10 km/h avec des rafales légères, ce qui a rendu la voiture plus constante."

"Et quand elle est constante, en tant que pilote, vous pouvez la maîtriser. Et je pense que c’est une chose avec laquelle Nicholas et moi avons vraiment lutté, surtout à Portimão, où la voiture était totalement inconstante."

Il explique que les pertes d’adhérence et d’équilibre dues au vent comme au Portugal pèsent très lourd dans le pilotage sur la durée d’une course : "En tant que pilote, vous perdez toute confiance, puis cela a un effet négatif sur les pneus et ensuite vous entrez dans ce cercle vicieux."

Une Williams plus dépendante des conditions

"Alors que dans ce genre de cas, quand la voiture est agréable et constante, vous pouvez vraiment la pousser à sa limite, vous pouvez la maîtriser comme vous le souhaitez, gérer les pneus comme vous le souhaitez et vraiment tout optimiser."

"Ne vous méprenez pas, je suis sûr que beaucoup de gens ont senti que leur voiture était meilleure ici. Mais je pense que nous subissons davantage de changements dans les deux sens, selon que les conditions sont favorables ou non."

La stratégie était également bonne avec un arrêt anticipé sous safety car, ayant permis à Russell de naviguer près du top 10 : "Nous avons fait un très bon travail en effectuant un arrêt sous la voiture de sécurité au début, en faisant effectivement presque un arrêt unique."

"Si j’avais réussi à passer devant [Fernando] Alonso, qui sait ce qui se serait passé ? Je pense que le fait d’avoir Alonso devant moi m’a aidé à garder les voitures plus rapides derrière parce que j’avais le DRS."

"Ils ont une demi-seconde de mieux grâce à la voiture et probablement une seconde grâce aux pneus. Cela aurait été une tâche très difficile. Mais je suis vraiment heureux que nous ayons tenté cela et que nous nous soyons retrouvés dans cette position."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less