Russell demande à la F1 de revoir la place de l’Australie au calendrier

Les trois prochaines courses seront disputées sur trois continents différents

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 avril 2022 - 15:28
Russell demande à la F1 de revoir la (...)

George Russell a déclaré à Melbourne qu’il souhaitait que la F1 revoit la place du Grand Prix d’Australie au calendrier à l’avenir.

De retour cette saison après avoir vu les éditions 2020 et 2021 annulées en raison de la pandémie mondiale de Covid-19, l’épreuve australienne est la troisième manche du championnat après celles de Bahreïn et de Djeddah. De 1996 à 2019, elle a pratiquement toujours été la course d’ouverture de la saison sauf à deux reprises où c’est Bahreïn qui avait déjà eu cet honneur.

Le pilote Mercedes F1 verrait ainsi d’un bon œil le fait que ce Grand Prix retrouve sa place en ouverture à l’avenir, ou du moins qu’il soit placé de façon plus cohérente, en raison de toutes les contraintes qu’il pose.

"C’était génial d’avoir Melbourne en ouverture de saison car tout le monde venait ici avec beaucoup d’attentes et d’excitation. Mais avoir cette course située au milieu d’autres épreuves, en particulier de façon autonome, est trop difficile pour les équipes et tout le monde. Les gens arrivaient généralement dès la semaine précédente pour s’acclimater aux conditions et au décalage horaire, mais là c’est trop. Ca doit être repensé."

"Il n’y aucune raison de ne pas placer cette épreuve la semaine suivant une course disputée au Moyen-Orient. Pour les équipes, c’est de toute façon ressenti comme un double header en raison du temps qui est passé dans cette partie du monde et avec les saisons qui deviennent de plus en plus longues, nous devons trouver un meilleur équilibre."

Sergio Perez, le pilote Red Bull, abonde dans le sens de son homologue britannique et souhaite lui aussi que la course soit inclue dans un double header à l’avenir.

"Le programme fonctionne bien à l’heure actuelle car nous faisons les tests hivernaux à Bahreïn, il est donc logique d’y rester pour y faire la première course. Mais l’Australie devrait se situer juste une semaine après une course du Moyen-Orient car en tant qu’événement autonome, c’est bien trop difficile pour tout le monde."

Guanyu Zhou, qui découvre l’Albert Park ce weekend, note lui aussi une forme d’incohérence dans le calendrier de la F1.

"Pour moi le problème n’est pas de venir en Australie, mais puisque nous sommes dans cette partie du monde, il serait plus logique que la prochaine course se situe dans une région proche plutôt qu’en Europe. Tout le travail et les déplacements rendent la vie des équipes très difficile."

Enfin, Mick Schumacher a lui aussi réagi sur les contraintes posées par le calendrier.

"Je suis d’accord pour dire que les équipes sont contraintes de faire de nombreux allers-retours. Concrètement nous voyagerons de l’Australie vers l’Europe puis nous irons à Miami, autrement dit nous visiterons trois continents en trois courses. Je comprends donc que ce soit très difficile pour elles."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos