Russell : C’est incroyable d’être troisième mais le retard reste important

Le Britannique est heureux d’avoir maximisé tous ses résultats jusqu’ici

Recherche

Par Paul Gombeaud

10 avril 2022 - 14:58
Russell : C'est incroyable (...)

George Russell a décroché son deuxième podium en carrière aujourd’hui à Melbourne et son tout premier avec Mercedes F1. Si sa W13 n’avait à priori pas le rythme pour jouer le top 3, le Britannique a notamment profité de l’abandon de Max Verstappen pour monter sur la boîte.

"Tout le crédit en revient aux équipes de Brackley et de Brixworth car évidemment nous voulons être plus performants et nous sommes derrière Ferrari et Red Bull, mais il faut être là pour récolter un maximum de points et c’est ce que nous avons fait jusqu’ici. Ce weekend nous étions la cinquième équipe la plus rapide puisque McLaren et Alpine étaient aussi devant nous. Alors terminer troisième de la course et être deuxième du championnat est assez incroyable."

Si le résultat le satisfait, Russell est conscient du fait que l’écart avec Ferrari et Red Bull est encore très important.

"J’aimerais vous dire que nous avons beaucoup progressé mais lorsque je regarde les temps au tour, l’écart avec les gars de devant est toujours conséquent. Nous savons que nous avons beaucoup de travail à accomplir mais j’ai foi en notre équipe. Nous savons que la voiture a du potentiel, nous devons faire en sorte d’en extraire la performance. Ca n’arrivera pas du jour ou lendemain mais je pense que nous finirons par y arriver. Pour le moment, nous devons obtenir ce genre de résultats pour rester au contact."

Alors qu’il était derrière son coéquipier Lewis Hamilton en piste, Russell a profité de l’accident de Sebastian Vettel et de l’entrée en piste de la voiture de sécurité pour effectuer un arrêt "gratuit" et dépasser son voisin de garage.

"J’étais très content pour être franc ! Nous avons eu de la chance à ce moment-là mais ça fait partie du jeu. Parfois elle vous sourit, parfois non. Le sport automobile est ainsi fait."

Alors que Sergio Perez remontait sur lui comme un boulet de canon, Mercedes demandait à son pilote de gérer ses pneumatiques plutôt que de défendre à tout prix sa position. S’il semblait dans un premier temps réticent à écouter la consigne, Russell a finalement écouté la raison. Il a également maintenu Hamilton à distance respectable en fin d’épreuve.

"Lorsque vous vous battez pour un podium, vous voulez faire tout votre possible pour garder votre position mais vous devez aussi gérer les pneumatiques. Mon pneu avant gauche était particulièrement endommagé et je n’ai donc pas pu contenir Checo, d’autant plus qu’ils avaient une très grosse vitesse de pointe. J’ai fait le maximum mais je me suis rendu compte que je ne pouvais plus le retenir."

"Et bien sûr je savais que Lewis n’allait pas me rendre la vie facile. Il n’abandonne jamais et a poussé jusqu’à la fin mais j’ai réussi à le maintenir en dehors de la zone DRS. Une fois que Checo m’avait dépassé, je devais simplement ramener la voiture à l’arrivée."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos