Formule 1

Russell arrive en Turquie l’esprit reposé après sa bourde d’Imola

Latifi espère aussi ses premiers points

Recherche

Par Alexandre C.

11 novembre 2020 - 11:03
Russell arrive en Turquie l’esprit (...)

Toujours à la recherche de leur premier point cette saison, les pilotes Williams F1 pourront-il compter sur l’incertitude d’un « nouveau » tracé au calendrier, ce week-end à Istanbul, pour enfin débloquer les compteurs ?

La priorité, pour George Russell, sera peut-être cependant de retrouver toute sa confiance, après son crash derrière la voiture de sécurité, à Imola, qui l’avait moralement affecté. La déception a-t-elle été digérée ?

« Je suis très enthousiaste à l’idée de reprendre la compétition en Turquie et de relever le défi de piloter sur un nouveau circuit. C’est bien d’avoir une semaine off pour réfléchir à ce qui s’est passé à Imola et tirer les leçons de mon erreur. Les récentes performances de la voiture ont été très encourageantes et j’ai hâte de voir ce que nous pouvons réaliser. Dans l’ensemble, je me sens plus fort et prêt à me battre ce week-end. »

11e de la dernière course et en progression en qualifications, Nicholas Latifi aborde lui Istanbul avec une grande impatience.

« C’est probablement l’un des nouveaux circuits du calendrier où j’avais le plus hâte de piloter. Je pense que c’est le seul où je ne suis pas allé, donc c’est toujours agréable en tant que pilote d’avoir ce défi à relever. Chaque fois que j’y ai vu des courses, le tracé avait toujours l’air amusant. Comme toujours, cela crée une nouvelle opportunité pour nous, avec des équipes qui ne disposent pas de données récentes. J’ai hâte d’essayer d’en tirer profit et j’espère que nous passerons un bon week-end. »

Enfin, Dave Robson, directeur de la performance, confirme que Williams est en progression au moins sur le papier, au niveau du rythme.

« Le circuit d’Istanbul a l’un des meilleurs tracés des circuits ajoutés au calendrier au cours des 20 dernières années. Comme Imola, il fonctionne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et utilise les changements de dénivelé pour améliorer le défi et le spectacle. Le célèbre virage 8 est la signature du circuit et soumettra les voitures et les pilotes à d’importantes forces latérales pendant une période prolongée, ajoutant au défi physique. »

« Nous revenons au format normal du week-end pour cet événement, qui nous donnera l’occasion d’explorer plus d’options de réglages que nous n’avons pu le faire à Imola. Le travail sera centré sur la compréhension de la surface de la piste et du comportement des pneus, ce qui nous permettra de choisir une configuration de réglages qui équilibre judicieusement les exigences des qualifications et de la course. Ces dernières semaines, nous avons expérimenté tout cela et avons pu faire de bons progrès au Portugal et à Imola. George et Nicholas ont tous deux montré un bon rythme pendant la course à Imola et, sans une petite erreur, nous aurions fini dans le top 10. Bien qu’il soit frustrant d’avoir raté cette course, nous sommes heureux d’avoir pu nous mettre dans cette position, et nous espérons pouvoir la consolider ici en Turquie. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less