Formule 1

Russell aimerait plus de clarté de la FIA sur les limites de piste

Le nouveau président du GPDA s’explique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 avril 2021 - 12:51
Russell aimerait plus de clarté de (...)

Le nouveau directeur du GPDA, George Russell, est revenu sur l’affaire des limites de piste à Sakhir. Selon lui, il était normal de voir Lewis Hamilton tenter d’en profiter pendant plusieurs tours de suite, mais le Britannique pense que ce virage devra faire l’objet de règles et restrictions qui lui seront propres.

"C’est un virage unique avec cette partie d’asphalte qui part vers l’extérieur, je pense qu’une meilleure solution devra être trouvée pour ce virage spécifique" explique le pilote Williams F1.

Max Verstappen a montré une certaine incompréhension quand il a dû rendre sa position, et Russell comprend aussi la réaction du pilote Red Bull. Il pense que la direction de course doit être plus constante dans ses décisions et dans leur application.

"Je comprends les deux côtés, pour être honnête. Au départ, nous avons dit ’ne nous en préoccupons pas et laissons les pilotes faire ce qu’ils veulent’. Je pense que vendredi, certains ont poussé la chose à l’extrême, ce qui a semblé un peu stupide à la télévision."

"Mais à mon avis, c’était très bien, si c’est la limite, c’est la limite. Ce n’est pas parce qu’il y a une ligne blanche à deux mètres à l’intérieur qu’il est plus facile de conduire jusqu’à la limite naturelle que le circuit vous permet de prendre, plutôt que jusqu’à un morceau de peinture."

"J’ai cru comprendre que les limites de la piste étaient appliquées pendant les qualifications, mais qu’elles n’étaient pas prises en compte pendant la course, à moins que vous ne preniez un avantage clair lors d’un incident de course."

"Donc de ce que j’ai vu de Verstappen et de son dépassement, il était absolument clair qu’en cas de dépassement en dehors des limites de la piste, il fallait rendre la position que l’on avait gagnée."

De fait, Russell pense qu’il faudrait que les limites de la piste soient déterminées de manière visible et physique : "Je pense que nous devons piloter jusqu’à la limite naturelle du circuit. Si la limite naturelle est en dehors des limites de piste, il faut que l’on détermine les limites de la piste, si ça a du sens."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less