Formule 1

Rossi n’est ‘pas du tout surpris’ de voir Ocon dominer Alonso chez Alpine F1

Une opération marketing spéciale pour le Paul Ricard ?

Recherche

Par Alexandre C.

21 mai 2021 - 09:39
Rossi n’est ‘pas du tout surpris’ de (...)

Alpine n’était pas dans une forme éblouissante en essais libres à Monaco ce jeudi, mais si l’on prend les récentes performances en qualifications à Barcelone ou à Portimao, il est clair que l’équipe française a franchi un cap, par rapport à AlphaTauri par exemple.

Comme le rappelle le PDG d’Alpine Laurent Rossi, ces progrès ne sont pas une surprise : les problèmes de soufflerie à Enstone ont handicapé le tout début de saison des Bleus.

« Eh bien, je suis assez satisfait parce que nous avons commencé à une position moins bonne que prévu. Nous voulons continuer sur la lancée de l’année dernière. Nous savions que nous allions commencer un peu bas parce que nous avons eu des problèmes cet hiver en soufflerie, il s’agissait donc de rattraper le retard. Et c’est ce que nous avons fait. L’équipe a fourni un effort brillant ici, ils ont ajouté de l’appui aérodynamique et des dixièmes de secondes tout au long des courses et ça s’est vu. Nous avons accéléré le rythme, ce qui est bien. »

« En ce moment, nous sommes dans une bonne position en termes de qualification la plupart du temps. Sur le rythme de course, nous sommes plus en ligne avec notre rythme naturel, qui est la position naturelle si vous voulez, en milieu de grille. On ne s’arrête pas là. Nous allons continuer à améliorer la voiture pendant un certain temps. »

C’est bien Esteban Ocon qui emmène d’ailleurs les progrès d’Alpine. C’est pourquoi Laurent Rossi voudrait lever l’option qu’a son équipe sur le pilote normand. Est-il surpris de voir Ocon dompter pour le moment un double champion du monde, Fernando Alonso ?

« Je ne suis pas surpris - si vous voulez dire par Esteban - je ne suis pas du tout surpris. Esteban, nous le savions, est extrêmement talentueux. Il a couru contre tous les pilotes, la plupart des pilotes, quand il était jeune - et il les a battus, la plupart du temps. Donc, je savais qu’il avait beaucoup de talent. C’est la deuxième année qu’il commence à avoir de bonnes références dans l’équipe. Nous avons également apporté quelques modifications à sa propre équipe d’ingénieurs, et aussi à la façon dont nous construisons les week-ends. Le gars a du talent, donc ça se voit. Je pense qu’il est là où il devrait être, ce qui est bien. »

Avec le passage de Renault à Alpine, le Grand Prix de France aura une importance marketing plus grande encore pour l’équipe. Or la course au Paul Ricard a été avancée après l’annulation. D’ailleurs Alpine prévoit-elle quelque chose de spécial même dans ces circonstances ?

« Quelque chose de spécial est-il prévu ? Je vais garder la surprise. D’autant plus qu’il faut s’assurer que cela puisse encore se faire car l’avancer n’était pas forcément prévu. C’est un Grand Prix important, c’est le Grand Prix national, il a beaucoup de signification pour la marque, pour la marque Alpine au-delà du domaine de la F1. Cela dit, pour nous, c’est juste une autre date sur le calendrier et nous devons être aussi performants que nous le sommes à Bakou avant et en Autriche après. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less