Formule 1

Rosberg : Si Lewis est titré, ce sera un peu grâce à moi

Il revient sur l’affrontement de 2016

Recherche

Par Alexandre C.

21 octobre 2021 - 12:43
Rosberg : Si Lewis est titré, ce (...)

A Abu Dhabi en 2016, Nico Rosberg avait atteint à la fois le sommet et la fin de sa carrière en F1 : peu de jours après l’obtention de son titre mondial, il avait annoncé sa retraite sportive, vidé et épuisé de son combat contre son coéquipier Lewis Hamilton.

En réalité, Nico Rosberg a révélé à Square Mile qu’il avait pris sa décision bien plus vite que prévu : dès le drapeau à damiers dans la marina d’Abu Dhabi.

« J’ai décidé deux mètres après la ligne d’arrivée à Abu Dhabi. Si vous me demandez, "Quand avez-vous décidé de prendre votre retraite ? C’était à ce moment. »

« J’avais tout donné. La question était de savoir si je voulais continuer à faire des exploits et à vivre dans cette intensité, et comme mon rêve s’était réalisé - j’avais atteint mon objectif de devenir champion du monde - j’ai senti que c’était le moment idéal pour prendre du recul et avoir une nouvelle vie, avec des avantages différents. »

Financièrement, cette retraite anticipée n’était pas une bonne affaire, sourit-il...

« Quand j’ai pris ma retraite, il y avait environ 100 millions de livres sterling qui partaient à la poubelle... mais ça arrive. »

Nico Rosberg précise pourquoi il avait tant besoin de cette retraite : Lewis Hamilton avait quelques faiblesses, mais si peu que l’Allemand avait dû tout donner jusqu’à l’épuisement professionnel.

« Pour gagner un championnat du monde de Formule 1, vous devez d’abord regarder votre rival. Dans ce cas, c’était Lewis, il était le seul vrai rival, et il a maintenant prouvé qu’il était le meilleur de tous les temps, donc le niveau est incroyablement élevé. Mais, comme c’est le cas pour tout être humain, il y a aussi des faiblesses. Tout d’abord, il est important d’être à son 110% absolu pendant toute la saison, car si vous faites moins, vous n’aurez aucune chance contre lui. Et il est également important d’être constant tout au long de la saison, de ne pas avoir de grandes et mauvaises courses, et d’être à la hauteur à chaque instant. »

« Et puis Lewis a aussi ces périodes où il perd un peu de motivation - il a ces baisses de forme - et là, il est important de maximiser ces moments, de le garder à ce niveau un peu plus longtemps. Si tous ces ingrédients sont réunis, vous avez une chance, et c’est ce qui s’est passé en 2016. »

Et Nico Rosberg a même perdu du muscle volontairement pour maximiser ses chances !

« Le moment décisif a été à Suzuka où j’ai obtenu la pole position pour deux centièmes de seconde. Lewis était en pole provisoire, et puis je suis arrivé et je l’ai battu par la plus petite des marges. »

« Deux centièmes, pour moi, c’était les muscles de mes jambes que j’ai perdu pendant la pause estivale en arrêtant le vélo. »

Au final, l’affrontement fut si intense entre les deux hommes que Nico Rosberg estime que Lewis Hamilton a beaucoup appris de lui : si Lewis gagne face à Max Verstappen, Rosberg pense ainsi que ce sera un peu grâce à lui !

« Je ne sais pas, il faudrait lui demander s’il a appris quelque chose. Vous grandissez généralement dans l’échec, donc il est très probable qu’il ait grandi et se soit amélioré depuis cette année. Mais je ne sais pas. »

« Vous savez, si Hamilton gagne le championnat cette année, peut-être qu’il dira : "C’est grâce à Nico, je n’aurais pas pu le faire sans lui ! " »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less