Formule 1

Rosberg fustige les grandes équipes de F1 ’égoïstes’ en ce temps de crise

"Il y a encore quelques écuries de haut niveau qui ne jouent pas le jeu"

Recherche

Par Olivier Ferret

17 avril 2020 - 10:57
Rosberg fustige les grandes équipes (...)

L’attitude de certaines "équipes de haut niveau" menace l’existence même de "deux, trois, quatre" de leurs plus petits rivaux.

C’est le point de vue du champion du monde 2016, Nico Rosberg, qui a accusé ceux qui ne voulaient pas être extrêmement flexibles dans la plus grande crise que la F1 ait connue d’être "égoïstes".

"Si vous avez des esprits égoïstes qui font leurs propres affaires, alors tout s’écroulera aussi dans le sport," confie l’Allemand à L’Equipe.

Alors que certaines mesures de réduction des coûts ont déjà été convenues entre les équipes, un débat intense se poursuit concernant la réduction du plafond budgétaire prévu pour 2021 et 2022. Il passerait à 145 millions de dollars puis 130 millions selon la proposition étudiée hier.

"Il y a encore quelques écuries de haut niveau qui ne jouent pas le jeu, qui restent sur leur position. Certaines des meilleures écuries ont déjà cédé et accepté les besoins de plus petites équipes, elles comprennent la situation dans son ensemble," commente Rosberg, à propos de Ferrari et Red Bull.

"Il ne peut pas y avoir de sport si deux, trois, quatre petites écuries abandonnent. Il faut donc s’occuper des petites écuries et il est urgent de réduire les coûts."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less