Formule 1

Rookies obligatoires : la règle en F1 que les pilotes de F2 vont adorer

Shwartzman et Drugovich sont évidemment pour

Recherche

Par Alexandre C.

26 septembre 2021 - 12:32
Rookies obligatoires : la règle en (...)

Robert Shwartzman marque le pas cette année en F2 : très prometteur l’an dernier, celui qui rivalisait avec Mick Schumacher pour l’obtention du titre en F2 voit son coéquipier Oscar Piastri, Guanyu Zhou et Théo Pourchaire, lui ravir les têtes d’affiches cette année.

Du même coup, pour le pilote de l’Académie Ferrari, la porte de la F1 pour un éventuel baquet Alfa Romeo devrait se fermer l’an prochain.

Mais comme Callum Ilott, le Russe pourrait se voir offrir un rôle de pilote de réserve chez Ferrari. Compte-t-il sur cet espoir prestigieux aujourd’hui ?

« Ce n’est pas à moi de décider. Je vais essayer de faire le meilleur travail possible et de prouver à Ferrari que je suis digne d’être avec eux et j’espère qu’ils le verront. »

« Je dois me concentrer davantage sur la F2 et si j’ai la chance d’obtenir le troisième baquet, j’en serai très heureux. »

« Ce sera une motivation supplémentaire pour moi, parce qu’évidemment ça me permettra de faire du roulage en simulateur pour me préparer au cas où il y aurait une chance que je saute dans une F1 à un moment donné.

« Je dois être prêt à 100% pour cette chance, car il n’y a pas vraiment de pourcentage élevé que cela se produise. »

Robert Shwartzman pourrait bien de toute manière rouler en essais libres l’an prochain : car une nouvelle règle obligera les écuries à faire rouler des jeunes pilotes le vendredi.

C’est évidemment une très bonne nouvelle pour Robert Shwartzman et pour tous les jeunes pilotes, tant le temps de roulage de nos jours est rare en F1.

« C’est vraiment bien que des rookies puissent avoir la possibilité [de conduire une F1] parce que c’est quelque chose de spécial, et cela pourrait être intéressant pour les équipes, parce que, à mon avis, un débutant ou un nouveau pilote peut apporter quelque chose de nouveau à l’équipe et peut-être de nouvelles informations qu’ils peuvent utiliser pour l’avenir. »

« J’espère vraiment que cela va bien se passer et que les équipes de F1 vont l’apprécier, tout comme les pilotes. »

« J’espère que cela va être bien géré des deux côtés, et peut-être que pour certains de ces rookies… une équipe pourrait les considérer comme un pilote de F1 potentiel. »

Pour Felipe Drugovich aussi, autre pilote prometteur de F2, cette nouvelle règle est un grand bol d’air frais pour les jeunes pilotes, afin qu’ils aient la possibilité même de montrer leur potentiel et leur valeur ajoutée aux équipes de F1.

« Cela m’aidera vraiment, tout d’abord pour faire plus de kilomètres en F1, mais aussi pour faire mes premiers kilomètres en F1, car je n’ai pas encore piloté en F1. Beaucoup d’équipes ne sont pas conscientes de ce que certains pilotes peuvent faire et s’ils peuvent être assez rapides, et dès qu’elles mettent ces pilotes dans les voitures, elles voient qu’ils peuvent être rapides.

« Cela devient une chance pour les pilotes qui ne peuvent pas montrer leur vitesse d’une autre manière dans le championnat de F2, alors ils peuvent exprimer cela directement dans une équipe, c’est une bonne opportunité et j’espère que je pourrai avoir quelques opportunités l’année prochaine. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less