Formule 1

‘Rome ne s’est pas faite en un jour’ : le meilleur est à venir pour Aston Martin F1

Plus qu’une nouvelle usine, Aston Martin F1 construit un vrai campus

Recherche

Par Alexandre C.

24 octobre 2021 - 16:08
‘Rome ne s’est pas faite en un jour’ (...)

Construction d’une nouvelle soufflerie et d’une nouvelle usine, recrutement de Dan Fallows ou de Martin Whitmarsh, et bien sûr de Sebastian Vettel, levée de fonds de plus de 200 millions d’euros : Lawrence Stroll n’a pas racheté Aston Martin F1 pour amuser la galerie.

Le père de Lance s’est exprimé sur le sens de ce nouveau financement pour Aston Martin F1 : il s’agit même, au-delà de financer l’usine, de créer un plus vaste projet, un campus Aston Martin F1 qui permettra à l’ex-équipe Jordan de devenir un mastodonte en matière d’infrastructures.

« Nous émettons cette obligation pour soutenir le financement de ce nouveau campus extrêmement important. Il s’agit d’un campus complet dont le but est de faire rouler les voitures plus vite et qui fait partie de l’investissement nécessaire pour avoir une équipe de Formule 1 championne du monde. »

« Une partie des outils ici est cette nouvelle infrastructure. Nous investissons dans un futur très prometteur. Les fans, le personnel - nous allons avoir près de 1 000 personnes sur cette installation. »

Aston Martin F1 investit des millions alors que les budgets plafonnés sont entrés en vigueur (mais rappelons que les budgets d’investissements ne sont pas compris dans le plafond). En toute logique, l’écart se réduira d’autant plus avec les écuries de pointe comme Mercedes ou Red Bull dans les années à venir.

C’est une bonne nouvelle de plus pour Stroll et le projet Aston Martin F1.

« Beaucoup de ces équipes ont gagné historiquement en dépensant plus que la concurrence. Sans le plafond budgétaire, ce serait un rêve que de les battre. »

« Je ne vous tromperais pas, il me serait très difficile, en tant qu’individu, de rivaliser avec les grands fabricants ou les gros budgets marketing des sociétés de boissons gazeuses. »

« Mais ce plafond budgétaire uniformise les règles du jeu et ouvre la voie à la rentabilité. Comme toute entreprise, vous devez investir. J’en suis au stade de l’investissement. Cette usine fait partie de cet investissement. »

« Nous avons recruté des personnes de haut niveau, Martin Whitmarsh, mais aussi des cadres supérieurs. Des aérodynamiciens de haut niveau, des ingénieurs de haut niveau ; des recrutements incroyables à tous les niveaux de l’entreprise. »

« Je dis toujours qu’il faut cinq choses pour gagner : la passion, le leadership et la vision, que j’apporte ; puis les meilleures personnes entourées de passion et de vision ; ensuite, il s’agit de fournir à ces personnes les outils et le processus pour devenir des champions du monde. »

Et visiblement, si Aston Martin F1 voulait recruter encore, Stroll indique ne pas manquer de candidats !

« Avant d’être Aston Martin, nous recevions beaucoup moins de demandes - je veux dire 10 à 20 fois moins. La quantité de lettres que nous avons reçues de divers ingénieurs, techniciens, personnes de la F1 qui nous ont dit ’nous aimerions vraiment venir chez Aston Martin et mettre sur notre CV que nous avons contribué à faire de lui le prochain champion du monde britannique de F1’, c’est vraiment énorme. »

Quand on sait que Force India pouvait battre McLaren ou Renault en étant en quasi-faillite, quel potentiel énorme semble avoir Aston Martin F1 !

« Lorsque j’ai repris l’équipe qui était autrefois Force India, elle a fait plus avec moins, terminant quatrième avec un tiers du budget et du nombre d’employés des autres équipes devant elle et derrière elle au classement des constructeurs, en cinquième et sixième position. Ce noyau de personnes que nous avons déjà à l’usine a été capable de faire plus avec moins. Ce plafond budgétaire joue directement sur nos forces. »

Un recul temporaire au classement des constructeurs ?

Pourtant cette année, la performance n’est pas au rendez-vous. Loin de là même puisqu’Aston Martin F1 ne devance que Williams, Alfa Romeo et Haas au classement des constructeurs... N’est-ce pas un camouflet pour Stroll ?

« Les performances sur la piste ont été décevantes, et cela est dû principalement à certains changements aérodynamiques dans les règles. Tout est question d’avenir ; il ne s’agit pas de cette saison, ou de la prochaine d’ailleurs. Rome ne s’est pas faite en un jour. »

« Cette usine aurait dû être terminée aujourd’hui et l’aurait été sans Covid. Malheureusement, cela nous a fait reculer. Le projet est loin d’être terminé. Je dirais qu’on est quelque part au milieu. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less