Formule 1

Romain Grosjean signe sa fin de carrière, malgré lui

Le pilote ne ferme pas non plus la porte pour relever de nouveaux défis

Recherche

Par

24 décembre 2020 - 07:00
Romain Grosjean signe sa fin de (...)

Le pilote de Formule 1 Romain Grosjean a signé il y a peu la fin de sa carrière sportive malgré lui suite à son accident survenu le 29 novembre dernier à Bahreïn. Récit de son dernier Grand Prix et suite de sa carrière, découvrons qui est vraiment Romain Grosjean.

Jamais nous n’aurions pu croire qu’un homme sorte de ce feu

Ce 29 novembre 2020, Romain Grosjean était sur la grille de départ du Grand Prix automobile de Bahreïn 2020 sur le circuit de Sakhir. Ce Grand Prix devait au départ être disputé en mars, mais en raison de la crise sanitaire, il avait été reporté. Romain Grosjean n’avait pu se qualifier qu’en 19ème position au départ. Alors que le premier tour vient de débuter, le pilote français de l’écurie Haas F1 Team percute le russe Daniil Kvyat ; il perd le contrôle et percute dans un second temps le rail. De face et à pleine vitesse, la voiture monoplace se retrouve immédiatement brisée en deux, dans un choc de 53 kg. Le véhicule explose et s’enflamme dans la foulée. Au bout de vingt secondes environ, on voit un casque, une combinaison ; Romain Grosjean est sorti de la voiture. Au même moment, des sapeurs pompiers sont en train de tenter d’éteindre l’incendie ; tandis que les secouristes de la voiture médicale, arrêtée dès lors, courent vers le pilote pour l’extraire des flammes. Il est alors conduit dans la voiture, puis héliporté vers l’hôpital le plus proche. Le Grand Prix de Bahreïn est interrompu par le drapeau rouge et les voitures s’arrêtent, une heure et demie durant.

La suite et la fin de la carrière sportive de Romain Grosjean

Grosjean n’a pas eu de fractures, seulement des brûlures aux mains et aux pieds dans cet accident, son état de santé est rassurant. Cependant, pour éviter de courir des risques pour sa santé, ses médecins, son équipe et lui-même ont décidé d’un commun accord qu’il serait forfait pour le Grand Prix de Sakhir et d’Abou Dabi. Cette dernière manche finale du championnat aurait été le dernier circuit parcouru de sa carrière, le destin en a décidé autrement. Bien que sa carrière se soit terminée par un accident, on peut malgré tout applaudir celle-ci. En effet, le pilote, qui a pour habitude de vivre à 300 à l’heure, a pris beaucoup de plaisir à concourir sur de nombreux circuit de F1. Et les bookmakers comme Winamax ou Betiton (https://www.betiton.com/fr-ca/sport/) ont régulièrement proposé des cotes intéressantes sur ses performances tout au long de sa carrière. Il est d’ailleurs possible de parier sur différents éléments dans les championnats de F1, comme le premier de la course bien sûr, mais aussi sur la position au prochain départ, etc. Souvent moqué pour son image de "poissard", Grosjean a toujours su tirer le positif de ses mésaventures, et son accident montre que la chance lui a souri dans ce malheur. Et le pilote ne ferme pas non plus la porte pour relever de nouveaux défis automobiles à la fin de sa carrière dans le championnat de F1 : Dakar, Formule E, 24h du Mans, beaucoup de nouvelles opportunités pourraient s’ouvrir à lui prochainement. Et les bookmakers pourraient bien être au rendez-vous eux aussi !

Sans le Halo, Romain Grosjean n’aurait sans doute pas survécu

A la suite de son accident, Romain Grosjean a insisté sur le fait que le Halo lui a sauvé la vie (ainsi que les secouristes évidemment). Mais qu’est-ce que c’est ? Rendu obligatoire en 2018, le Halo est une sorte d’arceau métallique qui a pour but de protéger la tête des pilotes de Formule 1. En effet, sur ces voitures, l’habitacle est dit « ouvert », sur ces monoplaces la tête du pilote n’est pas vraiment protégée. C’est une barre en titane placée au-dessus de la tête du pilote. En cas de retournement ou de choc, cela protège le pilote et peut lui sauver la vie. Sans le Halo, il est probable que Grosjean n’ait pas pu survivre à son accident.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less