Formule 1

Roberts rassure sur la sécurité financière de Williams F1, pas sur la lourdeur du calendrier

Un calendrier de 23 courses déjà épuisant

Recherche

Par Alexandre C.

9 février 2021 - 14:01
Roberts rassure sur la sécurité (...)

Il y a encore douze mois, l’équipe Williams F1 était lâchée par son sponsor Rokit et la pandémie menaçait de lui mettre le dernier clou dans le cercueil. Depuis, Dorilton Capital a redonné une sécurité financière au groupe ; et l’arrivée des budgets plafonnés renforce la sérénité budgétaire de Grove, comme la possibilité d’être compétitif à moindre coût.

Confirmé à la tête de l’équipe par Dorilton, Simon Roberts peut aujourd’hui souffler : les emplois ont été sauvés et l’avenir préservé pour le moyen terme. C’est aussi un soulagement humain, car Williams a une responsabilité sociale…

« Je suis très conscient des emplois à préserver, et tous les gens de l’équipe de direction le sont. »

« Nous sommes une équipe de course, nous sommes une marque emblématique mais nous employons 670 personnes et ils comptent tous sur nous pour payer leurs prêts, leur loyer et mettre de la nourriture sur la table et tout ce genre de choses et je ne prends pas cela à la légère. »

« Cela aide énormément mais, d’un autre côté, la F1 est en train de changer. Nous sommes maintenant financièrement sûrs, nous pouvons investir dans les bonnes choses, nous pouvons nous assurer d’avoir les bonnes personnes pour faire les choses que nous devons faire, mais cela va changer avec le temps. »

« Ce que nous faisions il y a deux ans changera peut-être dans trois ans. »

Cependant à court terme, Williams va devoir faire face à des frais et à des défis logistiques supplémentaires, avec un calendrier record de 23 courses, si tout se passe comme prévu...

Et Simon Roberts d’avertir la FOM : cela induira des frais supplémentaires, notamment de rotation des équipes.

« Je ne veux pas paraître menaçant, mais nous allons devoir trouver des moyens d’être plus adaptables, plus flexibles pour soutenir un calendrier de 23 courses. »

« Ce n’est pas durable si nous pensons aveuglément que nous pouvons simplement nous attendre à ce que tout le monde aille aux essais hivernaux, pour finir avec un dernier Grand Prix en décembre. »

« Il va falloir trouver un moyen de surmonter cela. Nous avons expérimenté une solution l’année dernière, la rotation des équipes, de manière très réussie en Turquie. »

L’équipe Williams est-elle prête à affronter cette saison épuisante ? Oui pour Roberts, car l’enthousiasme et la sérénité sont de retour.

« Nous avons beaucoup appris grâce au soutien fantastique de tout le monde dans l’usine, qui a déployé du personnel pour l’équipe de course, sur le circuit. L’esprit qui régnait à l’usine était absolument formidable. Je ne pouvais pas y croire. C’était tellement, tellement positif. »

« C’est l’avenir de la F1. Personne ne sait ce qui va encore changer. Nous savons que les règles changent, nous savons que la technologie va changer. »

« Nous devons juste nous assurer que nous sommes flexibles, agiles et compétitifs, mais, espérons-le, avec un haut degré de sécurité pour tous ceux qui travaillent pour nous. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less