Formule 1

Rich Energy, le sponsor-titre de Haas F1, essuie une défaite juridique majeure

Une difficulté de plus pour Haas F1 cette saison

Recherche

Par A. Combralier

2 juillet 2019 - 16:29
Rich Energy, le sponsor-titre de (...)

Les difficultés judiciaires s’ajoutent aux difficultés sportives chez Haas. La firme ATB Sales Limited accuse Rich Energy – le sponsor-titre de l’équipe américaine – d’avoir plagié le logo, en forme de cerf, de Whyte Bikes.

L’affaire a été portée en justice. Whyte Bikes et ATB réclament que Rich Energy supprime ce logo en forme de cerf des Haas F1, et du site officiel de l’équipe. En attente du verdict, Haas s’était déjà plié à cette contrainte de manière provisoire lors du Grand Prix du Canada, en juin dernier.

La Juge Melissa Clarke, de la Cour de la Propriété Intellectuelle de Londres, a rendu son verdict concernant cette affaire : elle a donné raison à Whyte Bikes et tort à Rich Energy. La marque de boissons peut encore demander à la Cour d’Appel de faire elle-même appel – avant le 18 juillet.

D’ici le 18 juillet, Rich Energy doit impérativement effacer ce logo en forme de cerf de tous ses produits, y compris donc des monoplaces F1.

Pour donner suite à de possibles dommages et intérêts futurs, Rich Energy doit encore fournir des informations financières sensibles concernant, notamment, le sponsoring de l’écurie de F1. La Cour demande ainsi à Rich Energy de lui fournir le montant des investissements consentis pour le sponsoring de Haas F1, directement ou indirectement, notamment via des tiers.

Et ce n’est pas tout : Rich Energy devra même détailler le nombre total de cannettes Rich Energy vendues sous le logo incriminé, au Royaume-Uni et dans le monde entier, ainsi que les revenus afférents ; une estimation des coûts de revient nécessaires à ces ventes ; et Rich Energy devra même fournir à Whyte Bikes tous les produits incriminés – ou choisir de détruire les cannettes en question – d’ici le 1er août 2019. Cerise sur le gâteau amer, Rich Energy remboursera les frais de justice (à hauteur de 40 000 €) à ATB Limited, avant le 13 juillet.

En clair, Whyte Bikes pourra, grâce à ces informations, savoir précisément les revenus amassés par Rich Energy grâce à la vente de cannettes au logo de cerf, comme le coût du sponsoring de l’écurie de F1. Sur ces bases, Rich Energy devrait être tenu de dédommager proportionnellement Whyte Bikes, qui est ainsi gagnant sur tous les plans. Au contraire, Rich Energy essuie une défaite juridique sévère.

Rich Energy pourra-t-elle convaincre la Cour d’Appel de juger le procès en renvoi – les dirigeants de Rich Energy n’ont pas le droit de faire appel par eux-mêmes - ? Et, si le procès en appel a bien lieu, les monoplaces F1 pourront-elles, peut-être une dernière fois, arborer le logo en forme de cerf lors du prochain Grand Prix de Grande-Bretagne, dans dix jours ? Rien n’est encore certain. Mais il serait logique que Haas, comme lors du Grand Prix du Canada, se passe, de toute manière, de ce fameux logo de cerf sur sa livrée.

L’écurie Haas F1 n’a pas voulu commenter ce verdict à l’heure actuelle. Günther Steiner et Gene Haas, déjà bien occupés par la chute inquiétante des performances de l’équipe depuis quelques courses, risquent d’être plus encore découragés par cette mauvaise nouvelle de plus.

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less