Formule 1

Ricciardo voit en Leclerc ce qu’aurait fait Bianchi en F1

L’Australien était ami avec le mentor de Leclerc

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 avril 2020 - 15:14
Ricciardo voit en Leclerc ce qu’aurait

Daniel Ricciardo s’est exprimé sur Twitter au sujet des pilotes qu’il a côtoyés et qu’il juge les plus sous-estimés. Parmi ces noms figure celui de Jules Bianchi, même si Ricciardo précise la présence du Français dans ce classement.

"Ce n’est pas que Jules était sous-estimé, mais on n’a jamais pu le voir dans une voiture de pointe, donc peut-être que les gens n’apprécient pas à quel point il allait être bon" a écrit le pilote Renault.

"Il faut repenser à son pilotage dans cette Marussia à Monaco en 2014, pour les premiers points de l’équipe. Monaco est comme Macau, dans le sens où il n’y a aucun moyen d’y avoir un résultat à la chance. C’était uniquement au mérite."

Ricciardo connaissait Bianchi depuis de nombreuses années et avait pu l’observer évoluer depuis le karting : "En tant que junior, en karting, Jules était le meilleur. Nous nous sommes rencontrés à Viareggio en Italie, et tout le monde, même à l’âge de 17 ans, le traitait comme s’il était déjà un pilote de F1."

"J’ai pu apprendre à le connaître et nous sommes devenus amis, et j’ai rapidement pu savoir qui il était et ce qu’il avait fait avant que je n’arrive en Europe."

Bianchi était le mentor d’un autre francophone, Charles Leclerc, qui a suivi ses pas en roulant dans la Ferrari Driver Academy, et a atteint la Scuderia avec laquelle il a remporté deux courses en 2019.

Bianchi avait signé avec Sauber avant son accident de Suzuka, des suites duquel il est décédé en juillet 2015, et beaucoup lui prédisaient un avenir radieux au sein de la filière et de Ferrari, avec qui il avait déjà effectué des séances d’essais (photo).

"C’est aussi ce qui me rend si triste" poursuit Ricciardo au sujet du décès de Bianchi, "car il aurait été dans une équipe de pointe et aujourd’hui, il serait un vainqueur en Grand Prix."

"Dans un sens, j’ai l’impression que Charles fait maintenant ce que Jules aurait dû faire. C’est comme si Charles était une version suivante de ce qu’aurait fait Bianchi en termes de succès."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less