Formule 1

Ricciardo veut voir ’des progrès solides’ pour rester chez Renault

Il révèle que la voiture 2019 a un ‘problème fondamental’ d’aérodynamique

Recherche

Par A. Combralier

18 septembre 2019 - 12:40
Ricciardo veut voir 'des progrès (...)

Renault devait confirmer de francs progrès cette saison, mais les performances, depuis Melbourne, oscillent entre le prometteur et le très décevant. En définitive, comme l’ont démontré les résultats de l’équipe à Monza, l’unité de puissance est au niveau, tandis que le châssis made in Enstone pêche lourdement. C’est désormais les tracés typés moteur qui conviennent à l’équipe tricolore.

Daniel Ricciardo peut légitimement s’estimer contrit par cette première année difficile chez Renault : l’équipe tricolore n’a pas tenu ses promesses de progression...

L’Australien, interrogé par la BBC, a confirmé qu’il y avait une sorte de problème fondamental sur le châssis actuel, qui ne devrait pas être réglé rapidement.

« Il semble – quand je parle à l’équipe – que la base de la voiture, ses fondamentaux, nous ont limités. Donc nous avons un peu développé la voiture, mais nous avons atteint… je ne veux pas dire le pic de performance, mais vraiment, cette voiture ne peut pas vraiment être plus développée que cela avec cette philosophie. »

« Donc pour l’an prochain, il semble qu’ils veulent changer toute la philosophie aérodynamique de la voiture. Au lieu de se concentrer sur une partie moins importante de la voiture, disons le milieu, pour essayer d’y générer autant d’appui que possible. Donc, nous devons nous concentrer sur l’avant de la voiture. Il semble que ce pourrait être plus difficile de prime abord, mais nous obtiendrons plus de points d’appui en suivant cette voie. »

Mais Daniel Ricciardo aura-t-il la patience d’attendre une année voire deux supplémentaires ? Le contrat de l’ancien pilote Red Bull expire, déjà, fin 2020. Et dans une récente interview, Cyril Abiteboul a même publiquement admis qu’il songeait à engager un pilote de la Renault Academy pour, éventuellement, remplacer Daniel Ricciardo en 2021.

« Je n’ai vraiment pris aucune décision encore » assure Daniel Ricciardo. « Je n’ai pas eu ce genre de discussion avec Cyril. Je ne veux pas parler pour lui, mais il est frustré par cette saison. Je pense qu’une partie de lui ressent… je ne veux pas dire qu’il sent qu’il nous a laissé tomber, mais nous nous attendions à faire mieux. »

« Quand nous avions discuté l’an dernier, il y avait de plus grands espoirs pour cette année. Nous avions confiance dans le fait que 2019 serait bien meilleur. Mais il pense probablement : ‘Si ça ne va pas mieux, pourquoi Daniel voudrait-il rester’ ? C’est probablement ce qu’il pense pour le moment, et c’est probablement de là que sortent ces commentaires. »

« Il est juste brutalement honnête avec lui-même, il veut mieux faire, il veut que l’équipe fasse mieux, pour me garder, pour garder tout autre atout de l’équipe. »

En 2021, la tentation sera grande pour Daniel Ricciardo, puisque les baquets de Sebastian Vettel, chez Ferrari, voire ceux de Valtteri Bottas ou de Lewis Hamilton, chez Mercedes, pourraient se libérer…

« Donc l’an prochain, qu’est-ce que j’aurai besoin de voir ? » se demande l’Australien, qui met ainsi la pression sur Renault.

« Bien sûr, des progrès. Pas juste d’une position, mais des progrès solides pour qu’en fait, nous puissions nous battre, de manière réaliste, pour un podium à un moment donné l’an prochain. Ce serait très encourageant et motivant pour tout le monde. »

« Je pense que nous en sommes encore loin, mais je crois toujours que c’est un objectif à portée. Nous ne sommes pas des utopistes, nous devons juste régler certaines choses. »

« Je me rappelle toujours de Montréal : nous nous étions qualifiés 4e à la 7e course de l’année. Je crois toujours que tout est possible avec ces gars. »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less