Formule 1

Ricciardo toujours frustré de ne pas avoir signé chez Ferrari ou Mercedes

Il critique le choix conservateur de Mercedes

Recherche

Par Valentin Vilnius

9 février 2019 - 08:27

En partant de chez Red Bull, Daniel Ricciardo aurait sans doute aimé signer dans une autre écurie que Renault. Le pilote australien a, une fois de plus, fait part de la déception qui fut la sienne, quand il a vu que Ferrari avait engagé Charles Leclerc et Mercedes prolongé Valtteri Bottas.

Voir les portes de Ferrari et Mercedes se refermer, au moins pour une année supplémentaire, a fortement déplu à Daniel Ricciardo, comme il l’a admis volontiers.

Quand on lui demande s’il a été frustré par cette situation, Daniel Ricciardo ne fait pas de langue de bois. « Oui, pour répondre franchement. »

« Au bout du compte, dans les 12 prochains mois – je le pense toujours et tout le monde dirait la même chose – Mercedes et Ferrari seront les deux équipes à battre. »

« Peut-être que d’autres équipes pourraient remporter une victoire, ici ou là, mais je pense que ce seront toujours les deux équipes à battre à court terme. »

Pourtant, après un début de saison en début de canon, Daniel Ricciardo pensait que Mercedes et Ferrari auraient fait monter les enchères pour s’attirer les services de l’Australien…

« Surtout après les six premiers courses : j’en avais gagné deux sur six, Sebastian Vettel deux, et Lewis Hamilton deux aussi. A ce moment, personne ne nous arrivait vraiment à la cheville. »

« Je ne me suis jamais autant senti désirable pour les autres équipes… En un sens, j’en attendais probablement plus – et à raison sur le moment, selon moi. »

Daniel Ricciardo a bien parlé avec Ferrari et Mercedes l’an dernier, mais les discussions n’ont pas donné suite. En veut-il à la Scuderia, en particulier ? On sait que l’Australien a aussi des origines italiennes ; l’histoire aurait été belle…

Mais Daniel Ricciardo « respecte et comprend » la décision de Ferrari, qui a finalement choisi Charles Leclerc.

« C’est un jeune, il est prometteur, et peut-être que cela a toujours fait partie de leur plan – peu importe mes résultats et les siens. »

« Je respecte ce que Ferrari a fait, parce que j’ai vu Red Bull faire la même chose : faire grandir des jeunes arrivés du programme junior. En un sens, c’est une question de temps. »

En revanche, Daniel Ricciardo comprend moins pourquoi Mercedes a choisi de prolonger Valtteri Bottas, dont les résultats étaient en dents de scie.

« Je pense que Mercedes était dans une situation un peu différente. Ils ont choisi de suivre une dynamique un peu différente. »

« Ils ont été plus conservateurs, mais je ne peux pas remettre en question ce choix, puisque ça a fonctionné : Lewis a gagné le championnat pilotes, et l’équipe a dominé le classement des constructeurs. Donc en un sens, ils ont coché toutes les cases nécessaires. »

L’état-major de Renault appréciera certainement ces déclarations de Daniel Ricciardo, qui a visiblement fait un choix par défaut.

Renault F1

expand_less