Formule 1

Ricciardo s’étonne des écarts énormes avec Norris à Monaco

"Je refuse de croire que je suis si lent ici"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 mai 2021 - 17:42
Ricciardo s’étonne des écarts énormes (...)

Daniel Ricciardo n’a pas franchi la Q2 avec sa McLaren, enregistrant une nouvelle qualification décevante. Un résultat d’autant plus désolant qu’il a toujours été très rapide sur ce circuit.

"Plus probablement confus que frustré" a déclaré Ricciardo. "Évidemment frustré et contrarié, nous savons que les qualifications ici sont très importantes. Mais c’est probablement arrivé à un point où ce n’est même pas une question de position, mais plutôt de savoir pourquoi on est à une seconde tout le week-end."

"J’aimerais dire ’je ne suis pas confiant, je dois encore apprendre la voiture’, mais pas ce n’est pas du tout le problème ici. Je refuse de croire que je suis si lent ici. J’y ai roulé avec Max [Verstappen, chez Red Bull] et je suis sûr que Lando [Norris] est rapide, mais je refuse de croire qu’il est une seconde plus rapide ici. Et ce n’est pas contre lui."

Ricciardo n’a pourtant pas manqué d’aisance, mais était surpris en découvrant son manque de rythme : "Mais, tout au long du week-end, j’ai fait beaucoup de tours et je me sentais bien, je me disais ’c’est un bon tour’. Mais à un moment, j’étais plus lent de 1"2 que Lando."

"Le feeling avec la voiture était assez bon, mais je ne parvenais pas à être pleinement dans le rythme. Quand je dis ça, il y a peut-être un demi-dixième ici ou là. Mais de tels virages se font sur un tour. Même si vous êtes plus lent dans certains virages, il y en a toujours où vous arrivez à être plus rapide."

De nouveau, Ricciardo ne minimise pas les performances de son équipier mais ne comprend pas les écarts : "Nous allons essayer de trouver une solution. Encore une fois, ce n’est vraiment pas contre Lando, il a été très rapide. Mais en fin de compte, oui, c’est toujours plus confus de notre côté du garage."

"Il y a toujours un peu de différence dans le style de pilotage, et notamment la technique au freinage. Mais même si je n’optimise pas la voiture, je veux bien dire que je suis deux ou trois dixièmes plus lent. Mais un écart d’une seconde, ça semble beaucoup."

Ricciardo promet de trouver des réponses, même si les questions semblent de plus en plus grandes au volant de la McLaren : "Je ne vais pas m’enfoncer la tête dans le sable et me dire ’je suis le meilleur’. Je veux continuer à travailler dessus, je suis sûr qu’il y a encore des choses que je peux améliorer, mais ce week-end a été la plus grande anomalie de toutes jusqu’à présent."

La grille de départ du GP de Monaco 2021 :

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less