Ricciardo ’pressentait’ que McLaren F1 allait finir par douter de lui

Avant même que les rumeurs n’apparaissent dans la presse

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 décembre 2022 - 12:12
Ricciardo 'pressentait' que (...)

Avant même que des rumeurs sur son départ de McLaren F1 ne commencent à apparaitre dans la presse, Daniel Ricciardo affirme avoir pressenti que quelque chose se préparait en interne concernant son futur.

En difficulté lors de sa première saison avec l’équipe de Woking, l’Australien l’était encore davantage cette année et n’a jamais semblé en mesure de retrouver son niveau d’antan. Et alors qu’il possédait initialement un contrat pour la saison 2023, celui-ci était finalement rompu durant l’été, faute de progrès et de résultats.

Mais avant même que le paddock de la F1 ne commence à parler de son cas, le ’Honey Badger’ sentait que quelque chose se préparait en coulisses du côté de ses patrons.

"Une légère suspicion était déjà présente," a reconnu Ricciardo.

"J’étais conscient de mes résultats et pas satisfait avec moi-même. Et puis nous avons commencé à manquer d’idées pour inverser la tendance.’

"Je ne pouvais plus être sûr que le contrat serait tenu jusqu’au bout. J’avais le pressentiment que quelque chose se préparait. Mes deux saisons n’ont pas été assez bonnes et l’équipe commençait à avoir de plus en plus de doutes."

"Le manque de confiance est finalement le résultat de plusieurs choses. En fin de compte, vous ne pouvez courir au plus haut niveau que si vous avez cette confiance."

"Et il est aussi question de confiance dans la voiture, sur sa manière de réagir à ce que je lui demande. Que se passera-t-il si je freine cinq mètres plus tard ? Si vous n’avez pas la réponse à cette question durant vos manœuvres de freinage, vous finissez par perdre foi dans la voiture."

"Ca ne m’était jamais arrivé auparavant. J’avais toujours ressenti que je faisais partie de la voiture. Et je savais comment elle allait réagir lorsque les conditions changeaient. Avec peu d’essence et des pneus neufs en qualifications, je savais alors que je pouvais freiner plus tard sans hésitation."

"Mais pour une raison que j’ignore, ça ne s’est jamais produit à bord des McLaren."

Une année en tant que pilote de réserve pour se reconstruire

Revenu chez Red Bull en tant que réserviste, Ricciardo veut profiter de ce nouveau chapitre pour reconstruire cette fameuse confiance.

"J’ai toujours pensé que j’étais un bon pilote, mais je dois admettre que cette McLaren a aussi mis en avant certaines de mes faiblesses. Je ne suis pas parfait. Cela m’aidera à travailler sur moi-même."

"J’ai maintenant une année devant moi pour travailler sur ces points faibles. C’est si difficile de tout implémenter directement en cours de saison, malgré toutes les données. Il y a trop à faire, on voyage sans cesse d’une course à l’autre et il n’y a pas suffisamment de temps pour prendre du recul sur la situation."

"Il est parfois bon d’arrêter de tourner en rond tel un hamster et de prendre le temps de réaliser ce que nous fonctionne pas chez vous. Ce temps hors des circuits pourrait devenir une situation gagnant-gagnant pour moi. Mais il faudra ensuite que je trouve la voiture qui me permettra de retrouver mes qualités."

McLaren F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos