Formule 1

Ricciardo ne croit pas que son activité d’investisseur le détourne de la F1

Ce serait une distraction nécessaire

Recherche

Par Alexandre C.

26 août 2021 - 13:17
Ricciardo ne croit pas que son (...)

Daniel Ricciardo n’est pas qu’un pilote de F1 : c’est aussi un investisseur. Le pilote McLaren utilise en effet sa notoriété, ses relations, et ses intuitions, pour investir dans ses passions : les supercars, le vin, un peu de mode… L’Australien est un pilote touche à tout.

Il s’agit, comme il le raconte, autant de faire quelques bonnes affaires que de s’évader hors de la F1. De quoi mettre à profit les quelques 50 millions de dollars qu’il aurait touchés durant ses deux années avec Renault.

« C’est probablement le résultat de plusieurs choses. Autant j’aime la course, autant j’aime m’en éloigner, donc ce sont d’autres choses pour moi qui me stimulent. »

« C’est comme tout ce qui est nouveau pour moi, les nouvelles aventures m’excitent. »

Est-ce aussi une manière, pour Daniel Ricciardo, de penser à ses vieux jours et de s’assurer, déjà, un capital retraite ?

« Si c’est pour le présent ou pour après ma carrière en course auto… c’est probablement les deux. Peut-être que cela vient simplement de ma situation. J’ai maintenant la trentaine, et c’est peut-être à ce moment-là que l’on commence à avoir un peu plus l’esprit d’entreprise pour certaines choses. Il y a un peu de vision à long terme, mais je pense surtout que c’est très excitant. »

« C’est aussi une opportunité que je n’aurais probablement jamais eue si je n’étais pas dans cette position. Il y a aussi cette partie de, vous savez… J’ai cette chance, je vais la saisir et m’amuser un peu. »

Forcément, la question arrive : comment Daniel Ricciardo trouve-t-il le temps de s’intéresser à ses investissements ? Peut-on être pilote de F1 et financier avisé ?

« Je me connais assez bien, et je suis assez discipliné pour savoir que si je m’éloignais de la piste, et que j’investissais trop de temps dans ces autres business, alors j’en serais définitivement conscient et je me corrigerais. »

« Je vais être transparent, je n’ai jamais mis autant d’énergie, je n’ai jamais passé autant de temps dans une équipe comme avant, chez McLaren, à étudier l’ingénierie, à consacrer aux réunions et à l’examen des données. Ce n’est pas pour cela que je dirais que je n’obtiens pas de résultats en ce moment - je dois plutôt faire attention à ne pas en faire trop, parce qu’alors, c’est la paralysie par l’analyse. Peut-être que j’ai besoin de plus de distractions, je ne sais pas ! »

« Étant le compétiteur que je suis, même si je sais que cela ne me prive pas d’énergie, je me sentirai un peu coupable si je commence à faire des trucs promotionnels et des trucs de sponsors. Parce qu’alors, c’est comme si on me disait : "Eh bien, mec, pourquoi tu ne te concentres pas sur la course ?". Je suis conscient que cette discussion peut commencer à s’installer, donc je ne veux jamais donner à l’équipe la mauvaise impression que mon esprit est ailleurs et qu’il n’est pas sur la tâche à accomplir. »

« Et je suis vraiment à l’aise avec tout cela. »

De plus Daniel Ricciardo peut compter sur le soutien de sa ‘Team’ et de ses proches, qui sont aussi des conseillers....

« C’est pourquoi j’ai cette équipe externe autour de moi, un peu comme, je déteste utiliser ce terme, mais appelez-le comme la ’Team Ricciardo’ autour de moi. »

« Ces deux dernières années, j’ai connu un peu de changement après Red Bull et Renault, avec mon équipe personnelle aussi. C’est là que je pense que nous sommes dans une très bonne position. Non seulement ils me comprennent, mais ils comprennent aussi mon agenda. Je pense qu’ils sont très bons avec ma gestion du temps - si je ne suis pas bon dans ce domaine, alors c’est leur point fort. Donc oui, je pense que nous sommes heureux et maintenant il s’agit juste de monter sur le podium, et ce sera une case de cochée. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less