Formule 1

Ricciardo : Le V10 des F1 était ’impressionnant’ et ’intimidant’

Le roulage d’Alonso avec la Renault R25 l’a rendu nostalgique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 décembre 2020 - 13:42
Ricciardo : Le V10 des F1 était (...)

Fernando Alonso a roulé avec la Renault R25 de 2005 à Abu Dhabi lors des trois journées du Grand Prix, et Daniel Ricciardo a expliqué s’être laissé charmer par le son du V10 français rugissant sur le circuit Yas Marina. Il admet qu’il regrette cet aspect impressionnant et intimidant.

"Ca a un joli son. C’était plus impressionnant, ce V10. Ca a ce côté impressionnant et un peu celui de la peur" a déclaré Ricciardo. "J’ai une mémoire photographique de moi arrivant à Melbourne, à l’Albert Park, gamin."

"Je me rappelle qu’on était sortis du taxi pour récupérer nos valises, nous étions arrivés à l’hôtel et j’entendais des F1 sur la piste. On pouvait les entendre, l’écho arrivait dans la ville, on s’était regardés avec mon père et on avait des frissons."

"Ne vous méprenez pas, les voitures ont visuellement un aspect encore plus impressionnant car elles sont très rapides, mais on n’a pas l’intimidation derrière ce son, ce rugissement, ce cri. C’est comme un avion de chasse, un F-18, s’il était électrique, il ne serait pas aussi cool, non ? Le son crée l’ambiance et les gens paient pour ça."

Il se souvient lui-même de son premier roulage en F1, dans une monoplace à moteur V8 : "Quand le mécanicien démarrait cela à l’arrière et qu’on entendait ce rugissement, c’était effrayant. Je pense que pour les gamins qui arrivent, les pilotes junior, il manque cet aspect intimidant."

Fernando Alonso a signé un temps de 1’39", soit quatre secondes plus lent que la pole position, ce qui n’a pas été sans impressionner Ricciardo : "Vraiment, 1’39" ? Ouah, il va vite ! Il n’est pas lent."

"J’ai regardé la caméra embarquée, c’était cool. Je pense que si des gens estiment que Fernando est trop vieux, ce n’est pas le cas, c’est certain. Je pense que ce gars ne connait qu’une vitesse, et c’est "rapide", et il n’a pas eu peur de malmener la voiture sur les vibreurs."

S’il est vrai que la Renault R25 a impressionné le paddock pendant trois jours, comparer les chronos n’a aucun intérêt, puisqu’on ne sait pas si la monoplace respectait les normes en vigueur en 2005. De plus, elle était équipée de pneus Pirelli modernes et non rainurés, contrairement aux siens à l’époque.

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less