Formule 1

Ricciardo juge Verstappen plus rapide que Vettel

Il compare ses anciens équipiers

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er juin 2019 - 18:01
Ricciardo juge Verstappen plus (...)

Daniel Ricciardo a eu comme équipiers de des meilleurs pilotes actuels, Max Verstappen et Sebastian Vettel. L’Australien a été interrogé pour savoir lequel des deux était le plus rapide sur un tour, et malgré les nombreuses pole positions de Vettel et son aisance dans l’exercice, il considère le Néerlandais comme plus rapide.

"Max oui, clairement" a lancé Ricciardo sans hésiter. "Je ne veux rien enlever à Seb, il n’est certainement pas lent, mais je dirais qu’en vitesse pure, Max est plus rapide, aussi parce qu’il est jeune."

"Je pense que s’il est rapide maintenant, il ne pourra qu’être de plus en plus rapide, là où Seb fait ça depuis plus longtemps, je pense qu’il continuera à progresser mais il y a moins de place au progrès pour Seb et bien plus pour Max. Mais si Seb m’écoute, je veux lui dire ’tu es quand même un dur à cuire !’, tout va bien".

En arrivant chez Red Bull, Ricciardo a bousculé la domination de Vettel dans l’équipe et a provoqué le départ de l’Allemand, avant que le scénario se reproduise à ses dépens lorsque Verstappen s’est établi dans l’équipe.

Entre temps, les deux hommes se sont livrés quelques batailles en piste. Certaines se sont bien finies, comme en Malaisie 2016, où ils ont signé le doublé, tandis que d’autres se sont conclues par un accrochage, dont le plus célèbre reste Bakou en 2018.

"Max et moi nous battions et vu que nous étions équipiers, c’était trop intense. J’étais surpris que l’équipe ne nous ait pas arrêtés. J’avais l’impression de lui laisser assez de place mais parfois, il venait à ma hauteur et nos roues se touchaient. J’aime la course rude, c’est amusant, c’est cool et ça permet de rester sur ses gardes, mais vu que nous étions équipiers..."

Les deux pilotes avaient été convoqués suite à cet accrochage et Red Bull avait tenu à assurer que c’était une erreur des deux pilotes, expliquant qu’aucun n’avait été en faute. Ricciardo a mal vécu cette conclusion, s’estimant plus victime que coupable, mais avait refusé de demander à son équipe d’intervenir pendant leur lutte.

"J’aurais pu, dans l’équipe, parler de cela et j’aurais dû faire les choses différemment, mais je n’ai jamais été du genre à aller à la radio et à me plaindre en demandant pourquoi il faisait ça, car je suis un compétiteur et je respecte les affrontements, mais j’ai estimé que l’équipe aurait dû se pencher sur le sujet."

Ricciardo reconnaît toutefois une certaine admiration face à la capacité d’adaptation de Verstappen, qui est capable d’être immédiatement rapide au volant d’une monoplace : "Max était immédiatement rapide, dès son premier tour des premiers essais, il n’y avait aucun processus de prise de marques. Il pilote beaucoup à l’instinct et il y va."

"Sur un nouveau circuit, ou avec les pneus, il faut normalement une adaptation qu’il n’y avait pas avec lui, et je pense qu’il est plus technique. Je pense que Seb est plus sensible, il a davantage de capteurs dans son corps pour communiquer avec la voiture, là où Max pilote plus à l’instinct et au talent brut."

expand_less